Chers membres et amis de la SFE,

Le congrès joint de la/ BES et de la SFE vient de s’achever à Lille. Ce fut un très beau moment de science, d’échanges et de convivialité. Le Grand Palais de Lille fourmillait de plus de 1200 congressistes qui de la première à la dernière heure arboraient le sourire de ceux qui sont heureux d’être là.

Les efforts conjoints des organisateurs SFE et BES ont  donné naissance à un évènement remarquable parla qualité du contenu des plénières, symposiums et sessions posters, remarquable également parla pertinence et le climat de ses évènements sociaux, ou l’organisation des pauses et des repas. Le respect des horaires par les orateurs et les modérateurs fut exceptionnel.

La qualité, l’enthousiasme et l’énorme travail des organisateurs locaux a trouvé là une gratification amplement méritée.

L’état d’esprit des deux associations reflétait une « entente cordiale » jamais démentie où le tact rivalisait avec l’esprit de collaboration. Nos collègues britanniques ont mis toute leur expérience au service de cette réussite et les membres de la SFE y ont mis tout leur talent et leur énergie.

Le congrès a été l’occasion pour chacune des deux Sociétés de tenir leur assemblée générale annuelle. La SFE a élu douze nouveaux administrateurs qui seront en majorité de nouvelles administratrices, et confirmé par le vote les deux administrateurs qui nous avaient rejoints suite au décès de Robert Barbault et au départ de J.L. Vassalucci. L’enthousiasme des 15 personnes qui avaient candidatées, leur volonté de servir, et la clarté de leur vision sur ce qu’elles souhaitaient accomplir ont été remarqués par l’ensemble des personnes présentes.

Une réunion d’accueil de ces nouveaux administrateurs et une réunion de travail du bureau élargi ont permis de dessiner un certain nombre de priorités pour 2015. Elles permettront à la Société d’affirmer encore plus sa place et son rôle dans le paysage de l’écologie scientifique.

Le fruit de ces échanges vous sera transmis.

De tout cela se dégageait une belle vitalité, un esprit d’émulation né de cette aventure commune de la BES et de la SFE. « The best congressever », pour reprendre un commentaire de Bill Sutherland au moment de se séparer. Et chacun de commencer à anticiper une aussi belle rencontre pour notre prochain congrès à Marseille en 2016.

Voilà ce que je souhaitais partager avec vous. La SFE est une belle aventure humaine qui a de très beaux atouts à mettre au service d’importants défis à relever. Cette aventure n’est possible que grâce à vous tous.

Bien amicalement

Jean-Louis Martin, président de la SFE

SINGLE