La SFE² soutient les réponses des chercheurs qui ont été faites aux propos d’Antoine Petit, Président du CNRS, faisant référence au darwinisme pour justifier une politique de recherche basée sur la compétition.

La première réponse a été une tribune dans Le Monde, datée du 05/12/2019, rédigée par 12 chercheurs, mais largement soutenue par la communauté: « La politique de la science est de plus en plus conduite par la compétition « au détriment de la coopération », s’indigne un collectif de 16 chercheurs. »

Pour faire suite à cette tribune, un collectif de chercheur.e.s et enseignant.e.s-chercheur.e.s —dont des membres du CA de la SFE2— a rédigé une lettre ouverte à MM. Petit et Macron. Cette lettre est associée à une pétition « Recherche : non à une loi inégalitaire », que nous vous invitons à signer en nombre.

Enfin, le comité national du CNRS a lui aussi réagi via une lettre adressée à M. Petit.

SINGLE