« Editorial. Les populations d’oiseaux, de poissons, de mammifères, d’amphibiens et de reptiles ont reculé de 68 % depuis 1970. Les décideurs doivent accélérer les efforts pour sauvegarder la biodiversité avant que le point de non-retour, estimé par les scientifiques à deux ou trois décennies, ne soit atteint. »

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/09/10/urgence-sur-la-disparition-des-vertebres_6051633_3232.html?fbclid=IwAR3AS0kOIdIzRiJTISzVPYeCcVTLNkoSmFYFB-N1SUHRTXEG2KvfJugzagM

[…] « L’étude biennale du Fonds mondial pour la nature (WWF), publiée jeudi 10 septembre, sonne une nouvelle fois le tocsin à propos du déclin des vertébrés. A l’échelle mondiale, les populations d’oiseaux, de poissons, de mammifères, d’amphibiens et de reptiles ont reculé de 68 % depuis 1970. L’ampleur du phénomène est d’autant plus dramatique que celui-ci s’accélère : en 2016, le WWF recensait déjà une chute de 58 % du nombre de vertébrés. »

Photo: (c) Nicolas Cimiterra (Concours Photo SFE2 2018)

SINGLE