Écologie statistique

Contacts

Présentation générale et objectifs

L’écologie statistique s’intéresse au développement et à l’application de méthodes et d’outils statistiques pour répondre aux questions de l’écologie et de la biologie évolutive. Cette discipline, résolument transversale, a pour ambition principale d’expliquer la variabilité observée dans les données aux différents niveaux d’organisation, du gène à l’écosystème en passant par les populations et les communautés (Gimenez et al. 2014 ; voir aussi le communiqué du CNRS).

Avec l’explosion des moyens technologiques déployés à tous les niveaux d’organisation, les écologues et biologistes de l’évolution voient émerger un nombre considérable de nouvelles questions dans leurs disciplines, mais se trouvent aussi confrontés à une masse conséquente de données dont il est souvent difficile d’extraire l’information pertinente. L’écologie statistique se trouve ainsi dans la situation idéale et naturelle pour accompagner ce mouvement, le structurer et lui donner du sens, grâce, entre autres, au développement de l’outil informatique. Cette discipline propose en effet des méthodes adaptées afin de répondre à des questions en biologie de l’évolution et en écologie, non seulement fondamentales sur le fonctionnement des populations et des communautés mais également appliquées à la conservation et la gestion de la biodiversité.

Parmi ces questions : Comment extraire une information fiable des données collectées dans le cadre de programmes de sciences participatives ? Que peut-on apprendre sur le comportement animal à partir des données de capteurs embarqués sur des individus ? Comment inférer la circulation de virus dans des populations sauvages à partir de données écologiques ? Comment retracer l’histoire démographique et adaptative des populations à partir de l’analyse du polymorphisme génétique ? Est-il possible de prédire grâce aux modèles statistiques existants le devenir des communautés animales et végétales face aux changements globaux ? Comment prendre en compte les incertitudes liées aux prédictions en écologie, comment les comprendre et comment les diffuser ? Plus généralement, est-il possible de mieux comprendre le rôle joué par les fluctuations de l’environnement, la densité-dépendance ou la socialité dans la migration, la reproduction et la survie des individus ? Comment éclairer les décideurs pour gérer au mieux les ressources renouvelables sur la base de données non nécessairement récoltées dans le cadre de suivis scientifiques ?

Au niveau national, l’écologie statistique s’est développée dans tous les organismes et instituts mais sans vraiment se structurer. Pour combler ce manque, le Groupement de Recherche en Écologie Statistique (GdR EcoStat) est né en 2014 afin de fédérer les acteurs de la communauté française en écologie statistique sous l’impulsion du CNRS et de l’IFREMER. Cette structure offre un lieu de dialogue répondant aux attentes des statisticiens, écologues et biologistes de l’évolution. Au travers de différentes actions de recherche et formation, le GdR EcoStat a permis de stimuler les réflexions et actions afin d’améliorer l’usage des outils statistiques en écologie.

L’objectif de cet axe thématique de la Société Française d’Ecologie et d’Evolution est de contribuer à ce dialogue, à ces réflexions et à ces actions en faisant le lien avec les sympathisant.e.s et le réseau national et international de la SFE².

Si ce groupe vous intéresse, visitez le site web du GdR EcoStat et inscrivez-vous à la liste de diffusion.

 

Retour à la liste des groupes thématiques de la SFE².