Hérédité génétique et non génétique

Animateurs : Etienne Danchin & Benoit Pujol

 

Présentation générale et Objectifs

L’hérédité des caractères est la clé du potentiel évolutif et de la capacité d’adaptation des populations dans leur écosystème naturel. Elle intervient pour servir de médiateur entre la variabilité des individus, des populations et des espèces et leur écologie et modeler l’évolution de leur diversité. L’étude de l’hérédité sous la loupe de l’écologie évolutive a toujours bénéficié en France d’un haut niveau de savoir faire. A l’heure actuelle, cela ne l’empêche pas de connaitre un nouvel essor. Ce renouveau est sans aucun doute le résultat du regain d’intérêt porté à l’hérédité des caractères acquis qui sont transmis de génération en génération par le biais de mécanismes comportementaux (éducation, soins parentaux, etc.), épigénétiques (méthylation, machinerie cellulaire) et environnementaux (niche écologique, effet maternel, etc.). Ce regain d’intérêt est aussi du à l’impact des contraintes évolutives associées directement à l’hérédité (corrélations génétiques, histoire évolutive, etc.) qui génèrent un décalage entre nos attendus théoriques et la réalité des changements écologiques et évolutifs qui transforment la diversité des populations et des écosystèmes. En France, ces recherches sont très actives et ont permis d’accomplir des avancées, conceptuelles, théoriques et empiriques de qualité lors des dix dernières années. La recherche française sur l’hérédité, hautement productive de savoirs et de dynamique d’interaction scientifique (Groupements De Recherches et Réseaux Thématiques Pluridisciplinaires CNRS, écoles thématiques et ateliers de travaux INRA, CIRAD et IRD, valorisation dans la popularisation des découvertes auprès du grand public, etc.) demeure cependant compartimentée entre instituts. L’effet d’entrainement scientifique global de l’étude de l’hérédité sur les autres disciplines et la reconnaissance et la valorisation de ces savoirs au niveau sociétal est en cours de progression. Pour aller plus loin, il faut fournir aux scientifiques de tous les instituts sans discrimination une plateforme non institutionnelle ayant le potentiel de mettre en avant les retombées sociétales de ces recherches et de créer un lien fort entre cette discipline de l’écologie évolutive et les autres acteurs de la vie scientifique tels que l’European Research Council, le gouvernement, les collectivités territoriales, etc. L’objectif général est d’apporter à ces acteurs une autre vision, plus accessible, plus concrète et plus sociétale tout en restant fondamentale, de l’impact même indirect de la recherche et de l’acquisition des connaissances sur l’hérédité. Notre objectif en tant qu’axe thématique de la Société Française d’Ecologie est de solidifier les bases de l’interaction scientifique dynamique entre instituts qui existent déjà, de lui donner une identité forte au-delà des instituts et de la porter sur le devant de la scène pour qu’elle soit en vue des instances décisionnelles politiques et des agences de moyens.

 

Partenaires (déjà acquis)

GDR 3448 CNRS InEE Génétique Quantitative dans les Populations Naturelles

RTP CNRS Epigénétique en Ecologie et Evolution

 

 Actions envisagées

Constitution de consortium d’expertise et lettre de présentation pour une identification forte

Communication vers le grand public au travers d’outils de popularisation tels que les regards de la SFE mais tournés vers le grand public (Wikipédia, etc.)

Mise en réseau des interventions pour mutualiser et apporter une valeur ajoutée à l’implication des scientifiques dans la communication vers le pubic spécialiste et le grand public (organisation de symposia à des conférences, mise en commun des opportunités de conférences lors d’événements grand public, etc.)

Lettre d’intention vers l’ANR, l’ERC, et autres financeurs pour souligner l’importance de ce domaine d’étude pour la société et les informer de sa structuration à l’échelle nationale.

Lettre d’intention vers les ministères et les collectivités pour appuyer sur l’importance du rôle de guide sociétal des recherches scientifiques et de l’étude de l’hérédité pour comprendre et prédire le potentiel évolutif tel qu’il sera vu demain et non il y a 20 ans en arrière.

 

Contacts

Etienne Danchin email: [email protected]. Tel: 05 61 55 65 85.

Benoit Pujol email: [email protected] Tel: 05 61 55 85 45.

Laboratoire Evolution & Diversité Biologique. Bat. 4R1, Université Toulouse III Paul Sabatier. 118 route de Narbonne, 31062 Toulouse Cedex 09.

 

Retour à la liste des groupes thématiques de la SFE.