Postdoc in forest ecophysiology
The Centre for Evolutionary and Functional Ecology in Montpellier is offering a postdoc position to study the effects of forest management by thinning on the tree growth, functioning and drought resistance in Mediterranean holm oak coppices.
A field experiment crossing thinning and partial rainfall exclusion is used to study the interactive effects of forest management and increasing drought (http://puechabon.cefe.cnrs.fr/). The postdoc researcher will analyze a large dataset collected since 2003 in this experiment (soil water content, water stress, tree sapflow, stem and branch growth, phenology, leaf, wood and acorn production, leaf chemistry) and perform his own fieldwork using this experimental set-up. The aim is to assess the benefits of thinning the forest for adapting it to climate change, and the impact of this management for water and carbon fluxes and wood production. Management guidelines for forest stakeholders will be shared within a larger collaborative project with forest owners in southern France.
The postdoc position based at the CEFE in Montpellier is for a duration of one year and the net salary will be approximately 2100 €/month. The position could start as soon as December 2017. Speaking French is advantageous. Inquiries or applications including a CV, a research statement, a list of publications and potential references can be emailed to Jean-Marc Limousin ([email protected]). Applications will be accepted until the position is filled.
Post-doctorat en écophysiologie forestière
Le Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive de Montpellier cherche un chercheur post-doctorant pour étudier les effets de la sylviculture par éclaircie sur la croissance, le fonctionnement et la résistance à la sécheresse des chênes verts dans les taillis méditerranéens.
Une expérience croisée d’éclaircie du taillis et de réduction des précipitations servira à étudier l’effet d’interaction entre la sylviculture et l’augmentation de la sécheresse causée par les changements climatiques (http://puechabon.cefe.cnrs.fr/). Le post-doctorant analysera des données récoltées depuis 2003 dans ce dispositif expérimental (humidité du sol, stress hydrique et flux de transpiration des arbres, croissance des branches et des troncs à différents pas de temps, phénologie, production de feuilles, de glands et de bois, chimie des feuilles) et complétera ce jeu de données par des mesures complémentaires sur le terrain. Les résultats permettront d’évaluer l’intérêt de la sylviculture par éclaircie comme pratique d’adaptation de la forêt au changement climatique mais aussi ses conséquences pour les flux d’eau et de carbone de l’écosystème et la production de bois. Ce travail aura pour finalité de fournir des recommandations de gestion aux propriétaires et exploitants forestiers dans le cadre d’un large projet avec des partenaires non-académiques.
Le post-doctorat est pour une durée d’un an, basé au CEFE à Montpellier avec un salaire net de 2100 €/mois environ. Le recrutement pourra débuter à partir de décembre 2017. Les demandes de renseignement ou candidatures avec CV, description des recherches, liste de publications et référents éventuels sont à envoyer à Jean-Marc Limousin ([email protected]). Les candidatures seront examinées jusqu’à ce qu’un candidat soit trouvé.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].