Dans un contexte de changements globaux, les attentes et les défis des filières pérennes tropicales, notamment le palmier à huile, sont nombreux : production et préservation des ressources naturelles à assurer, viabilité économique à maintenir, développement social à promouvoir,…

Dans un premier temps, la personne recrutée développera ses recherches sur la mise au point de méthodes d’évaluation multicritère des performances et de la durabilité des systèmes de pérennes tropicaux. Dans un second temps, elle mobilisera ses connaissances sur l’évaluation des performances dans des démarches de conception de systèmes innovants mettant en exergue les principes de l’agro-écologie.

La mise au point des méthodes d’évaluation multicritère des performances sera basée à la fois sur les travaux réalisés au sein de l’unité sur l’évaluation environnementale (e.g. indicateurs agri-environnementaux, analyse du cycle de vie principalement) et la combinaison de différentes approches d’évaluation environnementale et socio-économique (approche « territoire durable », schémas de certification…). Les enjeux de l’évaluation des performances à différentes échelles d’intégration (de la parcelle jusqu’au niveau de l’exploitation et du territoire) feront également partie des questions de recherche à explorer. L’évaluation multicritère devra permettre d’analyser à la fois les déterminants des performances et des impacts des systèmes et de les mettre en relation avec les critères de décisions des producteurs.

Ce poste s’insère dans les recherches de l’unité visant à comprendre les écarts de performances entre les divers systèmes de pérennes au sein d’un territoire, notamment les systèmes villageois et les systèmes industriels. Ainsi, les innovations à développer dans le cadre d’un travail d’équipe de conception de systèmes prendront en compte la diversité des contraintes et opportunités analysées en fonction des synergies ou compétitions avec d’autres systèmes d’exploitation (autres filières) ou d’autres usages des sols (espaces protégés, zones urbaines, etc.). Au démarrage du poste, les performances et marges d’amélioration étudiées concerneront principalement les pratiques de fertilisation minérale et organique et de lutte intégrée.

Lieu d’affectation
France – Montpellier pour une période de 18 à 24 mois avec missions de terrains puis affectation en Asie ou Afrique

A noter que l’affectation dans des pays du sud est une forme privilégiée de la recherche au Cirad.

Profil souhaité
Doctorat en agronomie/agro-écologie,
La maîtrise des indicateur agro-environnementaux, des méthodes et outils de type Analyse du Cycle de Vie, des indicateurs de Durabilité des Exploitations Agricoles type IDEA et la connaissance des concepts d’évaluation multicritère et d’aide à la décision sont souhaitées
La connaissance des principes de conception de système est souhaitée
Connaissance des outils d’analyses statistiques (tests multivariés, analyse par composante principale…),
Forte capacité de synthèse et d’intégration des connaissances,
Connaissance des contextes Sud et de leurs contraintes et intérêt pour le travail en expatriation. L’expérience de travail en milieu tropical en partenariat sera un plus,
Maîtrise de l’anglais orale et écrite (rédaction d’articles),
Autonomie, capacité d’adaptation et goût du travail en équipe.
Contraintes du poste
Travail de terrain en zone tropicale humide

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].