Résumé
Ce stage de fin d’études vise à effectuer une analyse spatio-temporelle de Tersilochus heterocerus, le principal parasitoïde de Meligethes aeneus un ravageur majeur du colza en prenant en compte l’impact de composantes paysagères et des pratiques agricoles.
Contexte
L’intensification agricole a fortement contribué à la réduction de la biodiversité dans l’environnement agricole. Une composante essentielle de cette intensification est le recours important à l’utilisation de pesticides chimiques comme méthode de protection des plantes. Une des voies possible pour réduire cet usage est d’améliorer la lutte biologique par conservation, et notamment de favoriser le parasitisme des ravageurs.
Pour certaines cultures il est difficile de diminuer l’usage de ces produits sans réduire considérablement la récolte, c’est le cas du colza. Les surfaces cultivées augmentant ces dernières années, entrainent la prolifération de ses ravageurs et un usage important de produits phytosanitaire dont 50% sont utilisés contre les insectes. Le méligèthes est l’un des ravageurs principal du colza, et dans un contexte de lutte intégrée il est envisagé de favoriser les populations de parasitoïdes, et notamment de son principal parasitoïde, Tersilochus heterocerus.
Objectifs du stage
Le premier objectif de ce travail sera d’évaluer l’effet du contexte paysager sur l’abondance et le taux de parasitisme des méligèthes. Le second objectif sera de caractériser l’effet des pratiques sur l’abondance et le taux de parasitisme des méligèthes.
Missions
Dans un premier temps, en février-mars, le stagiaire participera à un effort de cartographie du paysage, notamment du travail du sol, un élément déterminant pour la survie de T.heterocerus avec des prospections sur le terrain et des enquêtes auprès des agriculteurs. Dans un second temps, en avril-mai, il mesurera l’abondance de T. heterocerus adultes dans plusieurs parcelles de colza. Il échantillonnera aussi des larves de méligèthes dans les mêmes parcelles et quantifiera le parasitisme. Ces résultats permettront de quantifier l’impact des éléments paysagers et des pratiques agricoles sur le contrôle des méligèthes par les parasitoïdes.
Publications de l’équipe sur la thématique
Rusch A., Valantin-Morison M., Sarthou J-P, Roger-Estrade J. 2011. « Multi-scale effects of landscape complexity and crop management on pollen beetle parasitism rate ». Landscape Ecology 26 : 473-486. doi:10.1007/s10980-011-9573-7.
Rush A., Valantin-Morison M., Sarthou J.P., Roger-Estrade J., 2012. Using landscape indicators to predict high pest infestations and successful natural pest control at the regional scale. Landscape and urban planning 105, 62-73. Doi : 10.1016/j.landurbplan.2011.11.021
Vinatier, F., Gosme, M., & Valantin-Morison, M. 2012. A tool for testing integrated pest management strategies on a tritrophic system involving pollen beetle, its parasitoid and oilseed rape at the landscape scale. Landscape Ecology, DOI 10.1007/s10980-012-9795-3
Compétences requises
Étudiant niveau Bac + 5 (Master 2/Ecole d’agronomie) en agronomie ou biologie
Goût pour le terrain et l’entomologie
Une expérience en statistiques sous R serait appréciée
Permis B

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].