Contexte du stage
Le service de pollinisation des cultures par les insectes pollinisateurs est indispensable à la production agricole de plus de 70% des cultures dans le monde. Ce service de régulation (sensu Millenium Ecosystem Assessment) a été chiffré en 2005 à 149 milliards d’euros, soit 10% de la production agricole mondiale. Or si l’effet de la pollinisation entomophile sur la production agricole est reconnu, il reste à être quantifié notamment au regard des pratiques agricoles. En effet, l’usage de pesticides et d’herbicides affecte directement la pollinisation entomophile par une augmentation de la mortalité (pesticides) ou une perte importance de ressources (l’usage d’herbicides réduit l’abondance des plantes adventices qui sont des ressources en pollen et/ou nectar pour de nombreux pollinisateurs). Ainsi, l’usage de pesticides et d’herbicides pourraient indirectement réduire la production agricole.
L’objectif de ce stage est de quantifier l’effet de la pollinisation entomophile sur la production agricole de colza et de tournesol en tenant compte des interactions potentielles avec les pratiques agricoles (pesticides, herbicides, mais également la fertilisation azotée directement impliquée dans la production de biomasse des cultures). L’étudiant(e) bénéficiera de données déjà acquises sur la Zone Atelier « Plaine & Val de Sèvre » (ZA-PVS). En effet, depuis 2013, le CNRS de Chizé suit chaque année, l’abondance des espèces pollinisatrices présentes dans une soixantaine de parcelles de colza et de tournesol de la ZA-PVS. Des expérimentations de type ‘exclusion’ sont également menées sur ces parcelles afin de déterminer le rôle de la pollinisation entomophile sur la production agricole. Enfin, l’itinéraire technique dans chacune des parcelles est suivi par des enquêtes réalisées auprès des exploitants agricoles.

Déroulement du stage
Après une revue de la littérature, l’étudiant aura en charge de mener des enquêtes auprès des agriculteurs et d’analyser les systèmes de culture. Ensuite, suivra une période d’analyse des données dans le but de déterminer l’importance de la pollinisation entomophile et des pratiques sur la production agricole.

Connaissances et aptitudes recherchées :
– Connaissances en agronomie systémique ;
– Compétences en analyses statistiques et utilisation du logiciel R ;
– Intérêt pour la compréhension et l’évaluation des services écosystémiques dans les milieux agricoles et leurs interactions avec les pratiques agricoles ;
– Autonomie et ouverture au dialogue avec des chercheurs de différentes disciplines (en particulier écologie, agronomie, sciences sociales) ;
– Capacité d’écoute et de dialogue avec les agriculteurs et autres acteurs de terrain.
– Rigueur et clarté dans la réalisation du travail de terrain et dans l’écriture du mémoire.
– Permis de conduire B avec véhicule.

Conditions matérielles

Conditions financières : Indemnité de stage selon le barème légal en vigueur; remboursement des frais de déplacement sur le terrain

Laboratoire de rattachement : UMR CNRS Chizé, équipe AGRIPOP (mise à disposition d’un bureau avec moyens informatiques ; accès au restaurant d’entreprise pour le déjeuner, et possibilités de logement sur place pour ~100 euros/mois).

Terrain d’étude: Zone Atelier Plaine & Val de Sèvre (au maximum à 25 km du centre de Niort, http://www.za.plainevalsevre.cnrs.fr/).

Encadrement local : Thomas Perrot (Doctorant), Vincent Bretagnolle (DR CNRS), Jacques Caneill (Professeur AgroSup Dijon)

Contacts : [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].