Le sujet de thèse suivant sera mis au concours pour les allocations de recherche ministérielle de l’Ecole Doctorale SEVAB (Université Paul Sabatier, Toulouse, http://www.sevab.ups-tlse.fr/fr/index.php) qui aura lieu le mardi 5 et mercredi 6 juillet 2016. En cas de réussite au concours la thèse se déroulera au Centre de Recherches sur la Cognition Animale (http://cognition.ups-tlse.fr/)
Si vous voulez vous porter candidat-e, merci de contacter d’ici le 8 juin au plus tard les personnes dont les coordonnées sont indiquées à la fin de la proposition de thèse.

Sujet :
Le comportement de transport de charges est très peu répandu dans le monde animal. Les fourmis détiennent probablement un record dans ce domaine puisqu’elles peuvent transporter seule et sur de longues distances jusqu’à près de dix fois leur propre poids, et beaucoup plus si le transport se fait de manière coopérative. De nombreux auteurs se sont intéressés au transport de charge chez les fourmis. Cependant la plupart des travaux réalisés restent purement descriptifs. L’objectif principal de la thèse sera d’étudier le transport de charge chez les fourmis en utilisant les outils et les méthodes issus de la morphométrie et de la biomécanique. Une telle approche permettra de quantifier les forces qui s’exercent sur les fourmis et les objets transportés, de comprendre sur quels critères les fourmis décident de transporter un objet de façon solitaire ou coopérative, et de déterminer les paramètres biomécaniques qui sont optimisés durant le transport. Elle permettra également de comprendre comment les fourmis coordonnent (ou non) leur action pour transporter collectivement des objets de différents volumes et masses. Dans un premier temps on étudiera la locomotion de fourmis isolées, se déplaçant avec ou sans charge. Ceci permettra de caractériser la cinématique de leur locomotion puis de construire un modèle polyarticulé de la fourmi qui servira à calculer le travail mécanique accompli et la puissance développée. Dans un deuxième temps on pourra alors étudier la biomécanique du transport coopératif. Les groupes d’individus agissant conjointement seront considérés comme un ensemble de solides polyarticulés liés entre eux par l’objet transporté. Le travail sera mené sur des individus de différentes tailles/formes appartenant à la même espèce, de façon à mettre en rapport l’efficacité dans le transport de charges des individus de différents morphotypes et la répartition des taches à l’intérieur de la colonie. Les résultats obtenus à l’issue de cette thèse pourraient ouvrir de nouvelles perspectives en ingénierie bio-inspirée pour le développement et la fabrication d’exosquelettes robotisés.

Contact: Vincent Fourcassié ([email protected]) ou Pierre Moretto ([email protected]).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].