Contexte :

Le changement climatique et les changements d’usages des sols peuvent avoir des effets conjoints très marqués sur les écosystèmes (Gauzère et al, 2020). La mise en place d’un observatoire spatio-temporel de la biodiversité montagnarde (Orchamp, https://orchamp.osug.fr/home) offre des données pertinentes pour le suivi de la dynamique sur le long terme des communautés. Ce dispositif est constitué d’une trentaine de transects altitudinaux (environ 1000 m de dénivelé) pour un total de 171 placettes (30 m x 30 m) de mesure. L’essentiel des transects est situé dans les Alpes. Mais ce dispositif est en cours de déploiement dans les Pyrénées.
L’importance du paysage et de l’histoire pour expliquer la composition locale et actuelle des communautés est à présent largement documentée (Kuussaari et al. 2009 ; Berges et al., 2016 ; Menniken et al., 2020 ; Abadie et al., 2021 ; Bergès et Dupouey, 2021). La prise en compte de ces facteurs pour mieux appréhender les conséquences du changement climatique sur les communautés des écosystèmes montagnards s’avère donc nécessaire.
Le projet SICCUB (Suivi des Impacts du Changement Climatique et des Changements d’Usage sur la Biodiversité et le fonctionnement des écosystèmes de montagne) vise à compléter le dispositif Orchamp en acquérant notamment des données sur les paysages actuels et passés. Pour les usages passés, nous disposons des différentes campagnes de photographies aériennes de l’IGN (à partir de 1950). L’occupation des sols actuelle sera extraite de deux bases de données : IGN Forêt et OSO-CESBIO.
Ces éléments permettront de reconstituer la dynamique du paysage pour chaque transect, à la manière de Hérault et al. (2015). Le cadre théorique de la terragenie, proposé par Ewers et al. (2013) pourra être mobilisé pour décrire les relations spatiales historiques entre différents fragments, à la manière d’une phylogénie qui représente les divergences évolutives entre des espèces. L’ensemble de ces analyses permettra d’aboutir à un jeu de variables prédictives qui seront utilisées dans un second temps pour analyser les patrons de biodiversité.
Le stage se déroulera au sein d’un collectif composé des 5 autres personnes (voir détails sur les encadrants de stage ci-après) dont deux post-doctorants en géomatique. Ces derniers travaillent plus spécifiquement sur l’automatisation de l’extraction de la couverture forestière à partir de données cartographiques anciennes et sur les dynamiques paysagères en zone de montage, à la limite entre forêt et espaces pastoraux.

Missions :

– Extraction manuelle de la couverture du sol sur les photos aériennes les plus anciennes disponibles, ortho-rectifiées par l’IGN.
– Description de la composition des paysages autour de chaque transect par extraction automatisée des données cartographiques.
– Caractérisation de la dynamique passée du paysage de chaque transect (couverture et fragmentation de chaque classe d’occupation du sol).
– Identification des facteurs à l’origine des différences de dynamique paysagère.

Diplôme et compétences attendus :

– Master 2 avec une spécialisation en géomatique ; des connaissances en écologie des paysages sont un plus ;
– Maitrise des logiciels Qgis et R;
– Rigueur et autonomie

Lieu de travail :
Toulouse, au laboratoire DYNAFOR.

Durée et période de stage : 6 mois, à partir de février 2022
Contacts et candidature :
Pour tout complément d’information s’adresser à Laurent Bergès (INRAE UR LESSEM, [email protected]) ou Antoine Brin (Ecole d’Ingénieurs de PURPAN, UMR DYNAFOR, [email protected]).
Pour candidater, envoyer une lettre de motivation et un CV à l’une des personnes contacts ci-dessus, avant le 26/11/2021.

Références bibliographiques :

Abadie, J., Dupouey, J.-L., Salvaudon, A., Gachet, S., Videau, N., Avon, C., Dumont, J., Tatoni, T. & Bergès, L. 2021. Historical ecology of Mediterranean forests: Land use legacies on current understorey plants differ with time since abandonment and former agricultural use. Journal of Vegetation Science 32: e12860.
Bergès, L. & Dupouey, J.-L. 2021. Historical ecology and ancient forests: Progress, conservation issues and scientific prospects, with some examples from the French case. Journal of Vegetation Science 32: e12846.
Gaüzère, P., Barbaro, L., Calatayud, F., Princé, K., Devictor, V., Raison, L., Sirami C., Balent, G., 2020. Long-term effects of combined land-use and climate changes on local bird communities in mosaic agricultural landscapes. Agriculture, Ecosystems & Environment, 289, 106722.
Kuussaari, M., Bommarco, R., Heikkinen, R.K., Helm, A., Krauss, J., Lindborg, R., Ockinger, E., Partel, M., Pino, J., Roda, F., Stefanescu, C., Teder, T., Zobel, M., Steffan-Dewenter, I., 2009. Extinction debt: a challenge for biodiversity conservation. Trends Ecol Evol 24, 564-571.
Mennicken, S., Kondratow, F., Buralli, F., Manzi, S., Andrieu, E., Roy, M., Brin, A., 2020. Effects of Past and Present-Day Landscape Structure on Forest Soil Microorganisms. Frontiers in Ecology and Evolution 8.
Rochel, X., Abadie, J., Avon, C., Bergès, L., Chauchard, S., Defever, S., Grel, A., Jeanmonod, J., Leroy, N., & Dupouey, J.-L. (2017). Quelles sources cartographiques pour la définition des usages anciens du sol en France ? Revue Forestière Française, 4, 353.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]; [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].