Contexte
Créée en 1952, la Réserve nationale de chasse et de faune sauvage (RNCFS) de la Petite Pierre se situe dans le Bas-Rhin (67) au cœur des forêts du Parc naturel régional des Vosges du Nord. D’une altitude maximale de 400 mètres, les peuplements forestiers y sont assez variés, passant de la chênaie-charmaie à la hêtraie-sapinière, avec de larges parquets de pin sylvestre. De par son relief très marqué, la réserve renferme des milieux riches et variés, depuis les profondeurs des vallons humides jusqu’aux promontoires rocheux ensoleillés habités par le Faucon pèlerin et le Hibou grand-duc. Conçue initialement en vue de développer la population de cerfs à des fins de repeuplement, ce site historique est devenu un territoire de référence international pour l’étude des ongulés de plaine : le cerf élaphe, le chevreuil et le sanglier.
Ce territoire d’étude permet de mieux appréhender le comportement de ces espèces, leurs besoins alimentaires ainsi que les relations complexes entre la faune et la flore. En effet, les programmes de recherche qui y sont déployés concernent aujourd’hui l’écologie de ces espèces et en particulier leurs interactions avec la végétation. Le transfert des connaissances acquises, vers des outils et des méthodes de gestion de ces populations de gibier, a donné lieu à la création d’une école de chasse renommée. La gestion de la RNCFS est assurée conjointement par l’ONCFS et l’Office national des forêts (ONF). Les enseignements qui sont tirés des expériences menées dans la réserve sont mis à profit sur d’autres territoires.
Actuellement, les données de suivi des populations de cerfs et de chevreuils sont saisies et gérées sous Excel par l’ONCFS. La personne recrutée en CDD sera chargée de mettre au propre ces données (vérifications des données à partir des fiches de terrain, standardisation des formats, etc…) afin de pouvoir les intégrer par la suite dans des bases de données type Access.

Données disponibles
Il existe différents types de données de suivi des populations de cerfs et de chevreuils à La Petite Pierre :
– Données de capture-marquage-recapture de la population de cerfs ;
– Données de suivi des populations de cerfs et de chevreuils par indicateurs de changement écologique (ICE) : ICE abondance (indice nocturne, indice kilométrique pédestre), ICE performance (masse corporelle, longueur de patte arrière, etc…) et ICE pression sur la flore (indices de consommation et d’abroutissement).

Compétences requises
Nous recherchons une personne avec le profil suivant :
– Rigueur ;
– Aptitude à travailler de façon autonome dans un cadre défini ;
– Maîtrise des logiciels Excel, Access et QGIS ;
– Intérêt et connaissances pour la biologie et l’écologie des grands mammifères ;
– Intérêt pour la recherche appliquée, la gestion de la biodiversité et de leurs interactions avec l’homme ;
– Aptitudes pour le travail en groupe et pour maintenir des collaborations à distance.

Lieu et conditions de travail
– Le CDD se déroulera au sein de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS : http://oncfs.gouv.fr), au département de recherches appliquées de l’Unité Ongulés Sauvages à Gières (Isère, 38) pour une durée de 2 mois ;
– Période du CDD : janvier-février 2018 ;
– Le CDD sera rémunéré à hauteur de 1522,56 € mensuels bruts.

Encadrement-contact
Le CDD sera encadré par Maryline PELLERIN (ONCFS—Unité Ongulés Sauvages).

Pour contact et renseignements, envoyez un courriel à :
Maryline PELLERIN ([email protected]) avec « CDD ONCFS BDD LPP » en objet.

ONCFS
Unité Ongulés Sauvages
5 allée de Bethléem
ZI de Mayencin
38610 GIERES
Tél. : 04 76 59 32 08

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].