Le CEFE cherche un Ingénieur de Recherche spécialisé en Ecologie Statistique pour un contrat de 12 mois à compter du 1er janvier 2018.

Titre du projet : Définition de la stratégie d’échantillonnage des colonies d’oiseaux marins du littoral français dans le cadre des suivis à long terme de la Directive Cadre Stratégie pour le Milieu Marin.

Date limite de candidature : 20 octobre 2017.

Contexte :
À la suite du 5e recensement des oiseaux marins nicheurs (ROMN) en France métropolitaine, coordonné par le Groupement d’Intérêt Scientifique Oiseaux Marins (GISOM) sur la période 2009-2012, un travail avait été réalisé sur le développement d’un indicateur « oiseaux marins » fondé sur les tendances des effectifs nicheurs. À cette occasion une compilation de données avait été réalisée à l’échelle nationale, intégrant à la fois les données issues des recensements nationaux successifs (1977-1979, 1987-1989, 1997-2001, 2009-2012) et des données intermédiaires collectées sur un certain nombre de colonies, données mises à disposition par les producteurs de données pour les besoins du projet. Ces données avaient été utilisées pour les analyses menées à l’échelle nationale et une partie du jeu de donnée avait été transmise au JNCC (Joint Nature Conservation Council), structure qui coordonne les calculs de l’indice d’abondance des populations d’oiseaux marins pour les régions Ospar.
Dans le cadre de la Directive cadre stratégie pour le milieu marin (DCSMM), la recommandation du programme de surveillance (PdS) est de définir quelles sont les colonies d’oiseaux marins nicheurs à suivre et sur quel pas de temps, à la fois pour les effectifs nicheurs et si possible pour la production en jeunes. L’Agence Française pour la Biodiversité et le Muséum National d’Histoire Naturelle souhaitent, de ce fait, disposer, à des pas de temps intermédiaires entre deux périodes de recensements décennaux, de données sur les tendances démographiques des oiseaux marins nicheurs, que ce soit pour les besoins de la DCSMM, de la convention Ospar, etc., pour permettre de répondre à certains engagements, et ce à l’échelle des trois sous-régions marines : Manche – Ospar Region II Greater North Sea (incluant la mer Celtique – Ospar Region III Celtic Seas), Atlantique – Ospar Region IV Bay of Biscay & Iberian Coast et Méditerranée – hors Ospar.
Dans ce contexte l’Agence Française pour la Biodiversité a mis en place une convention de collaboration avec le GISOM et le Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive (UMR5175) dans le but de développer une stratégie d’échantillonnage spatiale et temporelle pour la réalisation des suivis des colonies d’oiseaux marins.

Missions :
La personne recrutée aura pour mission d’analyser les données de suivis à long terme (effectifs reproducteurs et production en jeunes) des colonies d’oiseaux marins synthétisées par le GISOM et disponibles sur l’ensemble du territoire national pour un certain nombre d’espèces (une 15aine). Un focus particulier sera mis sur les variations spatiales et temporelles des paramètres ainsi que sur leurs tendances à moyen et long terme. La personne utilisera alors ces connaissances pour proposer une stratégie optimale d’échantillonnage des colonies selon les espèces. Cette stratégie devra notamment définir la fréquence des recensements (annuel, tous les deux ans, tous les 3 ans etc.), leur exhaustivité (toutes les colonies versus un échantillon de colonies) et l’échelle géographique (département, région, sous-régions marines, nationale). La stratégie définie devra aussi intégrer les contraintes logistiques, humaines et méthodologiques au recensement de certaines zones. Un rapport final détaillant l’ensemble des résultats des analyses de données et la stratégie retenue devra aussi être rédigé à destination des partenaires de la convention et des producteurs de données. La vulgarisation internationale des résultats et de l’approche méthodologique mise en œuvre est aussi envisagée.

Profil :
Docteur en écologie statistique. On entend par ce terme soit des statisticiens ayant une forte expérience de l’écologie (thèse ou post-doctorats en statistiques appliquées à l’écologie) soit des écologues ayant de fortes compétences sur les questions de plans d’échantillonnage spatiaux et temporels et les statistiques adaptées au séries temporelles collectées sur de nombreux sites.
Connaissances et compétences en analyses bayésiennes.
Compétence en programmation (au minimum sous R) nécessaires.
Une bonne connaissance du milieu naturaliste et des connaissances en ornithologie seraient un plus.

Durée du contrat : 12 mois
Rémunération : 2300-2500 euros bruts par mois (selon ancienneté) soit 1900-2000 euros nets.

Conditions d’accueil : la personne recrutée sera accueillie au CEFE, plus gros laboratoire d’écologie en France. Elle sera accueillie spécifiquement dans l’équipe « Biogéographie et Ecologie des Vertébrés » dont un des axes prioritaires est de travailler à l’optimisation des suivis à long-terme dans le cadre des politiques publiques de conservation. Elle sera appelée à travailler en collaboration directe avec le Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Oiseaux Marins, l’Agence Française pour la Biodiversité et le Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle pourra être appelée à travailler ponctuellement avec certaines structures ayant contribué à la mise à disposition d’un grand nombre de données.

CV et lettre de motivation à adresser par voie électronique à : [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].