TYPE D’OFFRE :
Thématique : Espace naturel protégé, Aire marine protégée, Mammifères Marins
Statut : Volontaire au service civique (VSC)
Durée : 1 an (renouvelable 1 an)
Date de début du contrat : 2 mai 2018
Indemnité : environ 1450 euros nets/mois (indemnité de base + indemnité supplémentaire afférente au volontariat de service civique dans les DOM et dans les TAAF). Poste nourri et logé lors des missions de terrain. Non imposable.
Lieu : Siège des TAAF : Rue Gabriel Dejean – 97410 Saint Pierre, La Réunion
Direction : Direction de l’Environnement (DE)
Service : Service marin de la Réserve naturelle des Terres australes françaises
Niveau d’études : Bac + 5 minimum
Dépôt des candidatures : Avant le 23 mars 2018
DESCRIPTION DE L’OFFRE
Le Territoire des Terres australes et antarctiques françaises est créé par la loi n° 55-1052 du 6 août 1955. Ce Territoire, inscrit à l’article 72-3 de la Constitution et formé par les îles St-Paul et Amsterdam, l’archipel de Crozet, les îles Kerguelen, la Terre Adélie et les îles Eparses, est placé sous l’autorité d’un préfet, administrateur supérieur. Outre la responsabilité liée à l’administration du territoire, les TAAF sont également l’organisme gestionnaire de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises. Créée en 2006 et étendue sur sa partie marine en 2016, la Réserve couvre plus de 672 000 km2 (terrestre + marin). Elle a été renforcée en mars 2017 par l’adoption d’un arrêté de protection autour de la Réserve naturelle, qui s’étend sur l’ensemble des ZEE australes et au sein desquelles les dispositions réglementaires de la Réserve en matière d’environnement et de gestion des pêcheries s’appliquent.
Aussi, les TAAF oeuvrent à la préservation de leur patrimoine naturel au travers d’une politique environnementale encadrée par plusieurs documents d’objectifs (plan de gestion de la réserve naturelle, plan national d’actions en faveur de l’albatros d’Amsterdam, etc.) et régie par plusieurs conventions internationales et organisations régionales de gestion des pêches (ACAP, CCAMLR, SIOFA, etc.).
La collectivité des TAAF est enfin gestionnaire des trois pêcheries opérant dans le périmètre de la Réserve naturelle, à savoir la pêcherie à la langouste et aux poissons de Saint-Paul et
Amsterdam, la pêcherie à la légine de Kerguelen et de Crozet, et la pêcherie aux poissons des glaces de Kerguelen.
Si l’importance écologique des milieux marins et des espèces marines au sein de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises avait déjà été identifiée dans le premier plan de gestion 2011-2015, il n’en demeure pas moins que de nombreuses actions d’amélioration des connaissances et de conservation des habitats marins et des espèces, notamment des cétacés (orque, dauphin de Commerson, grand cachalot, etc.) et des pinnipèdes (éléphant de mer, otaries), doivent encore être menées . Elles ont, pour ce faire, été inscrites au nouveau plan de gestion 2018-2027
C’est donc dans ce cadre, et sous l’autorité du préfet, administrateur supérieur des TAAF, ainsi que sous la responsabilité du Directeur de l’environnement, directeur de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises et de la Cheffe du service marin de la Réserve naturelle, que la personne recrutée aura en charge la définition et la mise en oeuvre de protocoles relatifs à la connaissance et à la conservation des mammifères marins (cétacés et pinnipèdes). Ce travail sera réalisé en appui des agents de la Direction de l’Environnement en charge des suivis oiseaux/pinnipèdes et en charge des pêcheries.
Ce poste s’inscrit dans le cadre de partenariats en cours avec plusieurs laboratoires, en particulier avec l’ENSTA de Brest, l’Université de La Rochelle, le Centre d’Etudes Biologique de Chizé (CEBC-CNRS) et le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN).
MISSIONS
Au siège (Saint Pierre, La Réunion):
– Rédaction et coordination de la mise en oeuvre des protocoles de terrain
– Organisation logistique et matérielle des campagnes
– Valorisation des résultats des campagnes : analyse des données collectées en autonomie et avec l’appui des partenaires scientifiques pour les analyses avancées (acoustique, photo-identification, génétique, etc.)
– Rédaction des comptes rendus de missions et d’analyses.
– Suivi des programmes existants relatifs aux mammifères marins et développement de nouveaux partenariats
– Suivi des problématiques environnementales liées aux activités dans la Réserve naturelle et en particulier aux trois pêcheries des Terres australes françaises (captures accidentelles, déprédation)
– Force de proposition pour améliorer la prise en compte de la conservation des mammifères marins dans la gestion de la Réserve naturelle et des pêcheries australes françaises
– Encadrement des agents de terrain et de stagiaires
– Participation à la rédaction des contributions de la France dans les instances internationales (CCAMLR, CBI, etc.)
Sur le terrain (Kerguelen)
– Mise en oeuvre des protocoles mammifères marins à Kerguelen (comptage, photo-identification, acoustique, biopsie…), en lien avec l’agent oiseaux/mammifères marins détaché en hivernage sur le district.
– Sensibilisation à l’environnement de l’ensemble des personnes présentes sur le district
– Participation aux tâches collectives de la base
– Soutien aux actions réalisées dans le cadre des autres thématiques de la Réserve naturelle
D’autres missions sur le terrain (bateaux de pêche, autres districts) pourront être réalisées en fonction des besoins.
Le/la candidat/e retenu/e pourra être amené/e à étendre son champ d’action en participant à d’éventuels nouveaux programmes ou activités ayant cours dans le domaine marin des Terres australes françaises (études d’impacts, mesures d’accompagnement, etc.).
PROFIL CANDIDAT/E
– niveau d’études : BAC+5 minimum
– formation supérieure en écologie marine
– expérience dans le domaine de la gestion d’espace naturel marin recommandée
– expérience de terrain dans le domaine marin (campagne scientifique à la mer, observateur des pêches, etc.)
– expérience en analyse de données, en analyse acoustique, en photo-identification
– capacité à travailler en milieu isolé, à terre ou sur des navires, pour des campagnes de durée moyenne (1 à 3 mois)
– très bonnes compétences rédactionnelles et relationnelles
– bonne aptitude à la présentation orale
– maitrise de l’anglais
– maîtrise des outils statistiques de traitement de données (R, etc.)
– connaissance des Systèmes d’Information Géographique (SIG)
– capacité à travailler en équipe
– capacité à la prise de responsabilité et force de propositions
– capacité à hiérarchiser les tâches, rigueur et méthode
– aptitude à transmettre un message de sensibilisation à l’environnement au quotidien
CONTACTS – RENSEIGNEMENTS SUR LE POSTE
Les demandes de renseignements sont à adresser à la direction de l’environnement à l’adresse suivante : [email protected]
CANDIDATURE
Les candidatures (lettre de motivation à l’intention de Mme le Préfet, administratrice supérieure des Terres australes et antarctiques françaises et CV détaillé) sont à adresser au service des ressources humaines aux adresses suivantes : [email protected], [email protected], en mentionnant impérativement en objet du message :
VSC_Mammifères Marins_RN TAF, nom, prénom
Date limite de candidature : avant le 23 mars 2018
ORGANISME
Nom : Collectivité des Terres Australes et Antarctiques Françaises
Adresse : rue Gabriel Dejean
Ville : 97410 Saint-Pierre
Site internet : www.taaf.fr

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].