Le Conservatoire d’espaces naturels d’Occitanie recrute un-e chargé-e de gestion agroécologie sur le territoire des Costières Nîmoises

Contrat de travail : CDI à temps plein. Poste basé à Parignargues (30), à coté de Nîmes

Contexte

Le Conservatoire d’espaces naturels d’Occitanie (CEN Occitanie) est une association loi 1901, agréée au titre de la protection de l’environnement et par l’État et la Région au titre de l’article L. 414-11 du code de l’environnement, gestionnaire d’espaces naturels qui contribue à la préservation d’espaces naturels et semi-naturels notamment par des actions de connaissance, de maîtrise foncière et d’usage, de gestion et de valorisation du patrimoine naturel sur le territoire régional. Le CEN Occitanie est membre de la Fédération des CEN, réseau de 22 Conservatoires, en France. Il gère près de 35 000 ha dans la région (3 500ha dans le Gard) dont 1 000 ha en propriété/emphytéose.
Il agit selon 4 directions :
– L’amélioration et le partage des connaissances sur la biodiversité
– La préservation et la gestion des espaces naturels à enjeux
– L’accompagnement et l’émergence de projets de développement durable des territoires
– L’information, la formation, le transfert de connaissances et de compétences et l’animation de réseau.
L’action du CEN Occitanie s’appuie sur une équipe de 80 salariés répartis sur 11 antennes et/ou maison de sites capables d’intervenir à différentes phases des politiques de gestion et de conservation de la biodiversité.
Pour en savoir plus : www.cen-occitanie.org

Sa démarche d’intervention est celle de l’intendance du territoire comme stratégie participative et délibérative pour responsabiliser les propriétaires dans la conservation de la biodiversité. Cette démarche se traduit par des accords volontaires conclus entre un gestionnaire d’espaces naturels, entité d’intendance et des parties prenantes sur un territoire, des propriétaires publics ou privés, des usagers. Elle associe d’autres partenaires facilitateurs (instituts de recherche, enseignants, financeurs, réseaux de gestionnaires) et elle est ouverte sur le grand public.

Missions et responsabilités

Placé(e) sous l’autorité du responsable départemental et en lien avec la chargée de projet territorial Costières, le (la) chargé(e) de gestion agroécologie a pour mission principale de réaliser le suivi des contrats de gestion agro-environnementales pour la mise en œuvre de mesures compensatoires sur le territoire des Costières Nîmoises.

A ce titre, ses principales missions sont les suivantes :
 Contribuer à l’animation territoriale : Préparation, animation et suivi de conventions de gestion avec les propriétaires et exploitants agricoles
 Suivi, accompagnement, contrôle des exploitants agricoles ayant signé des contrats agroenvironnementaux
 Suivi administratif et financier des contrats agroenvironnementaux, édition des contrats et avenants
 Suivis « habitat d’espèces» des parcelles faisant l’objet de contractualisation
 Contribution à la réalisation de diagnostics écologiques préalables à la contractualisation de mesures agro-environnementales et suivi et évaluation de la mise en œuvre des cahiers des charges des contrats avec les agriculteurs
 Elaboration de mesures de gestion, contribution à leur mise en œuvre, à leur suivi et à leur évaluation
 Rédaction de notices de gestion et de rapports de diagnostic écologique.
 Intendance des sites gérés par le CEN sur les Costières (relations voisinages, travaux, gestion sinistres…)
 Rapports d’activités annuels de l’activité du CEN sur les Costières
 Et plus globalement, apporter un appui au pôle agro-écologie du CEN (>10 salariés)
Le travail se fera en étroite collaboration avec les partenaires du CEN sur les Costières (notamment COGard et Chambre d’Agriculture)
Il pourra être amené à apporter un appui à d’autres missions du Conservatoire (le cas échéant et selon compétences) :
 Inventaire faune flore habitats selon compétences
 Identification et hiérarchisation des principaux enjeux et objectifs de gestion et de conservation
 Préparation et suivi de chantiers dans des espaces naturels
 Organisation d’opération de sensibilisation, de chantiers bénévoles

Qualification et expérience

Le/la candidat.e fera valoir une expérience et des compétences dans le domaine de l’agroenvironnement et de l’écologie :

 Formation : bac+3 à 5 relative à l’expertise et au diagnostic écologique (faune, flore et habitats naturels) et agroécologique
 Expérience en protection et gestion des milieux naturels (élaboration de notice de gestion, élaboration de cahier des charges de mesures de gestion, mise en œuvre, suivi et évaluation, organisation et mise en œuvre de chantiers, animation territoriale)
 Très bonne connaissance du monde agricole méditerranéen, de ses enjeux et de ses logiques
 Connaissance des politiques publiques en matière de conservation de la biodiversité, Natura 2000, mesures agro-environnementales et mesures compensatoires.

 Compétences requises
Bonnes connaissances des enjeux de la biologie de la conservation, du fonctionnement des écosystèmes, de la gestion agroenvironnementale des milieux naturels méditerranéens et de la trame agricole
Connaissances naturalistes appréciées : typologies d’habitats naturels et des méthodes d’identification, connaissances faunistiques, cartographie
Bonnes connaissances du fonctionnement des exploitations et pratiques agricoles, notamment en élevage
Connaissances des politiques d’aménagement du territoire et des logiques d’acteurs
Expérience de mise en œuvre et suivi de chantiers de gestion
Qualités relationnelles avec les exploitants agricoles et les acteurs agricoles
Capacités rédactionnelles, rigueur scientifique et esprit de synthèse
Qualités relationnelles, sens du travail en équipe et soucis de l’échange et de la pédagogie
Capacité à travailler en partenariat avec de nombreux acteurs (chambre agriculture, associations, entreprises privées…)
Capacité à adopter une posture adéquate lors des missions de contrôle des exploitants
Capacité à prendre la parole en position d’expertise, de médiation et d’animation territoriale
Sens de la négociation
Autonomie sur le terrain et capacité d’organisation
Adaptabilité à la diversité des tâches
Pratique des outils informatiques : traitement de texte, tableurs, + SIG (Qgis) indispensable
Permis B indispensable.
Une connaissance du territoire gardois et en particulier des Costières serait un plus.

Conditions pratiques

Poste à pourvoir le plus tôt possible.
CDI temps plein – Poste basé à l’antenne gardoise du CEN à Parignargues à côté de Nîmes (30)

Salaire : basé sur le groupe D de la Convention ECLAT (ex-CCNA) (1 995-2 376 € brut mensuel) avec prise en compte expérience et ancienneté selon profil du candidat en application de la Convention ECLAT
Prise en charge de la prévoyance à 100% + complémentaire santé à 75%
Tickets restaurant 1 par jour à 9€ pris en charge à 50%

Envoyer CV et lettre de motivation à l’attention de M. le Président par courriel avec la mention en objet « candidature au poste de chargé.e de gestion agroécologique Costières » à : [email protected] (et uniquement à cette adresse)

Les documents doivent être intitulés comme suit :
– Pour le CV : NOM_Prenom_CV
– Pour la lettre de motivation : NOM_Prenom_LM

Date limite de dépôt des candidatures : 16 janvier 2022 Date prévisionnelle d’entretien : 20 ou 21 janvier 2022

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].