PRÉAMBULE

Après avoir subi un brusque effondrement dans les années 80, le stock d’anguille européenne (Anguilla anguilla, L.) poursuit inexorablement son déclin. En 2004, le conseil de l’UE préconise des mesures d’urgence en attendant la mise sur pied d’un plan de gestion, et en Septembre 2007, un règlement européen institue des mesures de reconstitution du stock d’anguille européenne et demande à chaque Etat Membre d’élaborer un plan de gestion national. La France a fait le choix de porter l’effort sur les trois principales causes du déclin de l’espèce, les ouvrages, la pêche et les polluants. Le saumon atlantique (Salmo salar) a été réintroduit dans les années 1980 sur le bassin de la Meuse. Depuis, il retourne à nouveau se reproduire sur le bassin et notamment sur l’axe Ourthe mais sa population n’a pas encore atteint un niveau de fonctionnalité suffisant.
A la fin de leur phase de croissance, les anguilles argentées dévalent les cours d’eau, première étape de leur migration trans-océanique de reproduction. Les smolts, quant à eux, dévalent les cours d’eau afin de gagner leurs zones de grossissement en mer. Le passage des anguilles et des smolts dans les turbines des ouvrages hydroélectriques peut provoquer des mortalités importantes. Les dispositifs physiques (exutoires de dévalaison associés à des grilles à faible espacement) ou comportementaux (écrans électriques, lumineux ou ultrasoniques, …) qui permettraient de dévier les poissons des turbines et limiter ces mortalités sont à l’étude mais en général, restent inapplicables car ils n’ont pour le moment pas fourni suffisamment de gage d’efficacité (barrières comportementales notamment) ou pour des raisons techniques (dimensionnement des dispositifs physiques sur des sites de grande capacité).
Le projet Life4Fish est un programme de recherche cofinancé par la commission Européenne via le programme Life et EDF Luminus, dont le but est de faciliter la migration de dévalaison des poissons migrateurs sur la rivière Meuse, dans sa partie inférieure. Ce projet inclut une caractérisation des populations, de la dynamique de dévalaison et des routes migratoires associées sur la rivière Meuse.
Dans le cadre d’une collaboration entre EDF R&D et le MNHN, le MNHN recrute un chargé de recherche, qui aura la responsabilité de créer un modèle de dévalaison des anguilles argentées et de gestion des ouvrages hydroélectriques en vue d’assurer un échappement suffisant des anguilles argentées et des smolts au sortir de la Meuse (80 et 90 % respectivement)

DESCRIPTION DES MISSIONS
• Le chargé de recherche sera placé sous l’autorité du chef de la station marine de Dinard et co-encadré par T. Trancart (MNHN-UMR BOREA), E. Feunteun (MNHN-UMR BOREA) et A. Acou (AFB-UMS PATRINAT) ;
• Il devra participer à l’élaboration de deux premiers modèles visant à prédire la dévalaison et les voies de passage des smolts et des anguilles le long de l’axe Meuse en collaboration étroite avec le pôle R&D d’EDF ;
• Il devra ensuite tester et comparer ce modèle avec les données de télémétrie issues de deux suivis télémétrique sur la Meuse (2017-2018 et 2019-2020) ;
• Cette comparaison servira ensuite de base à l’amélioration des modèles développés ou au développement de nouveaux modèles incluant les probabilités de déclenchement de la migration, les probabilités de passage et de répartition à chaque ouvrage et les probabilités de mortalité à chaque usine hydro-électrique. La performance des modèles développés sera une nouvelle fois testée grâce aux résultats de suivis télémétriques des deux espèces acquis dans la suite du projet ;
• Le chargé de recherche devra au final rendre un modèle opérationnel, adapté aux données accessibles en temps réel par les gestionnaires des sites, afin d’améliorer les taux d’échappement des anguilles argentées et des smolts sur la rivière Meuse ;
• Pour cela, il devra co-animer et contribuer aux travaux d’ateliers scientifiques sur cette thématique dans les réunions du comité technique constitué par des membres d’EDF R&D et du MNHN et contribuer à la rédaction, selon un format défini et en lien avec le chef de réseau, de rapports d’étapes et de restitution ;
• Enfin, le chargé de recherche devra soumettre ses travaux pour publication dans des revues scientifiques à comité de lecture de rang international.

Ces missions impliquent une mobilité ponctuelle en France (EDF R&D) et éventuellement en Belgique.

CONDITIONS ADMINISTRATIVES REQUISES
• Titulaire d’un doctorat préférentiellement en biologie / écologie des poissons amphihalins ou en écologie comportementale / éthologie

QUALIFICATIONS REQUISES
• Compétences avancées dans le logiciel R, et notamment des packages de gestion et de manipulation des bases de données ;
• Compétences avancées en analyse de données (notamment séries chronologiques) et en modélisation générale ;
• Expérience en écologie comportementale / éthologie et / ou écologie expérimentale ;
• Expérience en télémétrie et en suivi des populations ;
• Fortes aptitudes à travailler en équipe et en autonomie, bonnes qualités relationnelles ;
• Bon niveau d’anglais scientifique (lecture aisée et synthèse de documents, compréhension orale)

MODALITÉS DE RECRUTEMENT
Type de contrat : Contrat de droit public à durée déterminée (temps plein)
Durée : 18 mois
Rémunération : 1900 – 2100 € nets/mois selon compétences et expériences
Date de prise de fonction: 2ième semestre 2018

OBLIGATIONS ET ENGAGEMENTS LIÉS AU CONTRAT
Le contrat proposé ne constitue pas un engagement à caractère permanent et ne confère en aucun cas le droit à une intégration dans le cadre des personnels statutaires de l’Etat.

PROCÉDURE DE RECRUTEMENT
Le dossier de candidature est à envoyer par courriel avant le 01/05/2018, aux quatre personnes suivantes : Thomas Trancart ([email protected]) ; Eric Feunteun ([email protected]) ; Anthony Acou ([email protected]) et Aurélie Cazoulat ([email protected]) (responsable administrative et financière).

Indiquer comme objet du courriel : Candidature chargé(e) de recherche « Modélisation du comportement de dévalaison des anguilles argentées et des smolts sur la Meuse »

Le dossier comprendra :
– un curriculum vitae détaillé et un résumé des travaux susceptibles d’éclairer le jury (pdf) ;
– une lettre de motivation (pdf).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].