Poste : Chef de projet formation et renforcement des capacités
Rapporte directement à : Directeur Général WCS Gabon
Pays du programme/secteur : WCS GABON/Renforcement des capacités- centre de formation CEDAMM
Durée : 1 an, renouvelable, à partir du 18 mars 2019
Type de poste : Plein temps
Localisation : Gabon
Date limite de candidature : 2 avril 2019

Liaison interne WCS Gabon : Directeur Financier, Directeur Administratif et des Opérations, les Assistants techniques, les chefs de projet et de sites.

Collaboration étroite avec: Bureau régional de WCS pour l’Afrique centrale; Responsables en charge du renforcement des capacités au sein des administrations publiques gestionnaires des aires protégées dans les 7 pays cibles du programme ECOFAC6 ; Responsables formation des opérateurs et partenaires du programme ECOFAC6 ; établissements de formation supérieure dans les métiers de la forêt et de la conservation (ENEF, ERAIFT, EFG, etc.) ; les administrations publiques en charges de la formation professionnelle et technique.

Déplacements: Voyages fréquents dans les 7 pays de la sous-région d’Afrique centrale ciblés par le programme ECOFAC6.

Présentation du programme ECOFAC 6

Le Programme d’appui pour la préservation de la biodiversité et des écosystèmes fragiles – phase 6 (« ECOFAC 6 ») financé par le 11èmè Fond Européen de Développement est conçu pour appuyer les institutions gouvernementales chargées de la gestion de l’environnement en Afrique centrale. Le programme ECOFAC 6 cible un appui direct à près de 12 aires protégées réparties sur sept Etats différents (Gabon, Cameroun, République Centrafricaine, République Démocratique du Congo, République du Congo, Sao Tome et Principe et Tchad) membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) et huit paysages prioritaires pour la conservation, tout en contribuant à une économie verte caractérisée par un développement économique durable et inclusif, ainsi qu’à la lutte contre le changement climatique. Pour faire face aux menaces sur la biodiversité et sur les aires protégées, les activités du programme visent : (a) la coordination des activités sectorielles au niveau des territoires et des paysages régionaux ciblés ; (b) le renforcement et l’amélioration des systèmes de conservation et (c) l’association des populations à la conservation. L’efficacité de la conservation sera perfectionnée par le renforcement des capacités des acteurs et par l’adoption d’une approche d’apprentissage et de gestion participative.

C’est dans le cadre du programme ECOFAC 6 que Wildlife Conservation Society (WCS) à travers le Complexe Educatif Dr Alphonse Mackanga Missandzou (CEDAMM) a été retenu comme opérateur pour la mise en œuvre de l’action d’appui sous régional relative au développement de curriculum et autres dispositifs pour la formation des écogardes.

L’objectif global de cette action est de développer et mettre en œuvre un curriculum et des dispositifs de formation au métier d’éco garde dans sept pays retenus dans le cadre du programme ECOFAC6.

Les objectifs spécifiques de l’action sont :
1. Concevoir, valider et déployer le curriculum de formation régional au métier d’écogarde dans les pays cibles de la région ;
2. Mettre en œuvre le dispositif régional de formation au métier d’écogarde (tester, évaluer et améliorer) et faire du CEDAMM une structure de référence pour la formation continue des écogardes et des gestionnaires des aires protégées en Afrique centrale.

Afin de contribuer à l’amélioration de l’efficacité de gestion des aires protégées en Afrique centrale à travers la formation des écogardes, WCS recrute un chef de projet qui sera chargé de planifier, coordonner et assurer la mise en œuvre de cette action sous-régionale.

Contexte de l’organisation Wildlife Conservation Society au Gabon

Au Gabon, WCS est parmi les plus importantes et les plus anciennes organisations de conservation. A travers l’Accord de Siège signé avec la République Gabonaise en 2003, WCS focalise son assistance technique autour des interventions de connaissance et de suivi-écologique des mammifères marins et terrestres (notamment les éléphants de forêt) ainsi que des ressources halieutiques; le renforcement des capacités en matière de planification et de gestion des aires protégées et enfin le suivi de l’application de la loi sur les ressources naturelles.

Depuis des décennies, WCS a développé des connaissances théoriques et pratiques sur les écosystèmes d’Afrique centrale (biodiversité, structure, dynamique et fonctionnement) et des outils à même d’en assurer la pérennité à travers le concept de gestion intégrée et participative. Le développement et la transmission de ces connaissances et outils sont une des missions du Complexe Educatif Docteur Alphonse Mackanga Missandzou (CEDAMM). Le CEDAMM se situe à l’intérieur du parc national de la Lopé, et a été retenu comme pôle de compétence pour la mise en œuvre de l’action d’appui sous régional de formation des écogardes.

Résumé du poste

Le chef de projet formation et renforcement des capacités sera chargé de la planification, la coordination, la mise en œuvre et le suivi de toutes les activités prévues dans le cadre du projet.

Principales responsabilités

I. Planification des activités du projet
• Elaborer les plans de travail annuels, trimestriels et mensuels pour la mise en œuvre des activités du projet;
• Contribuer à l’élaboration du plan de passation des marchés pour tous les services prévus dans le cadre de cette action;
• Elaborer les critères de recrutement des formateurs pour animer les sessions de formation prévues dans les différents pays.

II. Coordination et suivi
• Etre en charge de la bonne mise en œuvre des activités prévues, s’assurant de la réalisation du suivi régulier de l’état d’avancement sur la base du cadre logique du projet ;
• Assurer la communication et la collaboration avec la Délégation de l’Union Européenne au Gabon et l’assistance technique sous-régionale du programme ECOFAC6 ;
• Assurer le suivi technique et budgétaire de la mise en œuvre de l’action, en veillant au respect des procédures de gestion technique, administrative et financière de la Commission Européenne;
• Elaborer les rapports d’avancement périodiques du projet ;
• Organiser la revue annuelle du projet afin de partager le rapport annuel d’exécution technique et faire des recommandations d’amélioration ;
• Assurer le suivi des recommandations issues des différents documents de suivi et d’évaluation, y compris la prise en compte de la dimension genre et des populations autochtones ;
• Alimenter le processus de capitalisation des expériences en lien avec l’assistance technique sous-régionale du programme ECOFAC6.

III. Mise en œuvre des activités du projet
• Participer au processus de recrutement des formateurs pour animer les sessions de formation prévues dans les différents pays;
• Contribuer à l’élaboration du référentiel métier-compétences ;
• Contribuer à l’élaboration du curriculum et des dispositifs de formation des écogardes ;
• Assurer la coordination et le suivi des activités des différents consultants ;
• Assurer la coordination de la mise en œuvre des sessions de formation dans les pays cibles ;
• Assurer la maîtrise d’ouvrage des activités de réhabilitation et de construction du CEDAMM ;
• Servir de répondant pour toutes les questions liées à la mise en œuvre des activités du projet ;
• Assurer la gestion du personnel WCS du CEDAMM ;

IV. Communication et visibilité du projet
• Planifier, et mettre en œuvre, en étroite coopération avec l’assistance technique sous régionale du programme ECOFAC6, les activités de communication et de visibilité visant à sensibiliser aux objectifs poursuivis par le projet et au soutien reçu de l’UE.
• Assurer la diffusion de tous les documents pertinents auprès des partenaires du programme ECOFAC6 ;
• Animer et diffuser régulièrement les conclusions et leçons tirées de l’exécution des activités du projet auprès des équipes nationales, des partenaires et des autres acteurs concernés en coordination avec l’assistance technique sous-régionale du programme ECOFAC6 ;
• Préparer les réunions du comité de pilotage en mettant à disposition la documentation requise et en mettant en exergue les sujets de préoccupation à traiter ;
• Faciliter et promouvoir le partage des expériences en matière de formation des écogardes entre pays et les partenaires du programme ECOFAC6.

Profil du chef de projet

Formation
• Spécialiste en ingénierie de formation (niveau BAC+3 minimum).
• Une formation en gestion de projet serait un atout.

Expériences générales
• Bonne maitrise de l’approche métier-compétences et formation en milieu professionnel ;
• Connaissance du contexte de gestion des aires protégées en Afrique centrale ;
• Connaissance avérée des outils de planification, de gestion et de suivi-évaluation des projets, y compris de l’approche du cadre logique et théorie du changement ;
• Capacité à identifier les priorités stratégiques et opérationnelles et à trouver (parfois dans l’urgence) des solutions ;
• Sens du dialogue, qualités d’écoute, excellent relationnel et aisance dans un environnement multi-acteurs ;
• Bonnes capacités de synthèse et de rédaction ;
• Bonne capacité d’anticipation et d’autonomie dans le travail

Expériences spécifiques
• Disposer d’une expérience avérée dans le domaine d’analyse ou d’élaboration de stratégie de formation continue des professionnels de l’administration publique ou d’Organisations de la Société civile;
• Disposer d’une solide connaissance de la problématique de la formation initiale et continue dans le cadre du renforcement institutionnel de l’administration publique ;
• Disposer d’excellentes capacités d’analyse, de synthèse et d’animation d’atelier ou séminaires ;
• Une expérience de gestion de projets financés par l’Union Européenne est considérée un atout ;
• Parfaite maitrise de la langue française, connaissance de l’anglais voire le portugais serait un atout.

Procédure de candidature

Les candidats intéressés et répondant aux critères ci-dessus, sont invités à postuler. Le dossier de candidature devra comprendre :
• Un CV mentionnant les domaines d’expertise et les principales réalisations de l’expert en lien avec cette mission ;
• Une lettre de motivation ;
• Les contacts de trois référents

Les dossiers de candidature doivent être transmis au plus tard le 2 avril 2019, par voie électronique aux adresses ci-dessous : [email protected]
Prière d’inclure en objet de votre email : Chef de projet formation et renforcement des capacités

Les candidats doivent également postuler en ligne via le portail de carrière WCS en recherchant le titre d’emploi à : http://www.wcs.org/about-us/careers
Seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour un entretien.
WCS est un employeur garantissant l’égalité des chances. L’organisation respecte toutes les lois et réglementations sur l’emploi et le travail qui interdisent la discrimination lors de l’embauche et veille à ce qu’elles soient prises en compte de manière juste et cohérente lors du processus de recrutement. Nous nous engageons à embaucher et à soutenir un effectif diversifié qui partage cette même valeur.
L’organisation offre des chances égales à tous les candidats qualifiés indifféremment de leur nationalité, race, religion, orientation sexuelle, statut d’ancien combattant.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].