Nous cherchons un/une chercheur-assistant pour collecter des données qui contribuent aux données de long durée, au sein du projet Bonobo à LuiKotale, RDCongo. Le projet suit le comportement social et l’écologie de deux communautés de bonobos habituées et le/la candidat/e aura pour tâche de (a) collecter ces données, (b) compiler les données des autres étudiant(e)s, assistant(e)s et chercheurs qui travaillent à LuiKotale. Le/la candidat/e sera formé/e par des chercheur-assistants expérimentés et travaillera avec les autres étudiant(e)s et assistant(e)s sur place.

L’accent de la collecte de données est mis sur les relations male-male ainsi que male-femelle afin de mieux comprendre des relations de domination, des stratégies d’accouplement et du succès reproductif de long-terme. Compte tenu du fait que les conditions écologiques sont responsables des relations sociales, un véritable intérêt pour l’état écologique de la zone d’étude est attendu.

Les informations au sujet du site de recherche et les activités scientifiques à LuiKotale sont disponibles sur :

http://www.neuro.bio.lmu.de/research_groups/res-fruth_b/index.html;
http://www.zooantwerpen.be/en/luikotale-bonobo-project;
http://www.eva.mpg.de/primat/research-groups/bonobos/main-page.html
www.bonobo-alive.org

Qualifications et expériences requises :
Le/la candidat/e doit posséder une expérience de recherche sur le terrain et être intéressé/e en comportement animal et écologie comportementale. Le travail requiert des connaissances de base en traitement de données, une bonne aptitude de communication et de la précision dans la manipulation de données. Le travail de terrain peut être très exigeant et le/la candidat/e doit être en bonne condition physique et être capable de résister à un stress social et mental. Le travail journalier nécessite des déplacements en forêt sans repère terrestre évident, pendant de longues heures et sous un climat tropical. Le projet accueille une équipe internationale de chercheurs et le/la candidat/e doit être capable de vivre en bonne intelligence avec des personnes de nationalités et de cultures diverses. La communication au sein de l’équipe se fait en anglais et/ou français ; la communication avec les assistants locaux, en français et lingala. Le/la candidat/e doit être à même de s’adapter à une vie dans un environnement isolé et basique, effectuer les tâches requises dans des conditions qui ne seront presque jamais optimales et avec un support technique rudimentaire.

Support
300 euros par mois, en plus d’une contribution au vol international et au visa (voir plus bas).

Support (voyage, repas, logement) :
– repas (nourriture principalement locale avec quelques ingrédients occidentaux).
– logement (sous tente) au camp de recherche.
– un vol domestique depuis Kinshasa vers le site de recherche et retour.
– Une contribution au maximum de 800 euros pour un vol international aller-retour.
– Frais de visa.

Le remboursement ne sera effectué qu’A LA FIN DE LA DURÉE DU CONTRAT, MENÉ À SON TERME AVEC SUCCÈS.

Les dépenses lors du séjour à Kinshasa, à l’arrivée et/ou au départ NE SONT PAS COUVERTES par le projet et une assurance-santé de base qui couvre les frais de rapatriement d’urgence et une assurance de responsabilité civile sont requises.

Durée du contrat :
9 mois

Date limite de candidature :
10. Février 2018

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].