Localisation du poste:
UMR 5175 CEFE (Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive) Equipe Ecologie des Systèmes Anthropisés, Université Paul Valéry-Montpellier 3, 34000 Montpellier

Description du poste:
Dans un contexte de changement climatique, l’agriculture méditerranéenne doit actuellement faire face à un enjeu croissant de dégradation des sols, avec des implications aussi bien en matière de fertilité et croissance des plantes, que de préservation de la biodiversité.
Le projet européen RECROP (Bioinocula and CROPping systems: an integrated biotechnological approach for improving crop yield, biodiversity and REsilience of Mediterranean agro-ecosystems) se situe clairement dans le cadre de l’agroécologie et a pour objectif de définir et identifier des itinéraires techniques, préservant les ressources tout en conservant ou améliorant les rendements. Un volet concerne particulièrement l’écologie des communautés d’organismes des sols dans différents types d’agrosystèmes méditerranéens, incluant des cultures annuelles (maïs, plantes aromatiques et médicinales) et des cultures pérennes (vigne).
Dans le cadre du projet RECROP, sous l’autorité des chercheur.es responsables du projet. Le/la titulaire du poste étudiera les communautés de mésofaune et macrofaune du sol. La bonne conduite de ce poste repose sur plusieurs compétences relevant d’une part de la biologie et de l’écologie des communautés et d’autre part sur la conception, la mise en œuvre et la gestion de projets collaboratifs.
Activités spécifiques :
• Participation aux campagnes de terrain et à l’identification des organismes collectés
• Gestion de base de données
• Analyses statistiques diverses (univariées et multivariées…)
• Conception de protocoles standardisés (stratégies et plans d’échantillonnage)
• Animation de groupes de travail
• Soutien à la coordination du consortium
• Rédaction de rapports d’études et publications scientifiques

Encadrement:
Jérôme CORTET (CEFE, UMR 5175, Université Paul-Valéry Montpellier 3)

Compétences et connaissances nécessaires:
Diplôme de doctorat indispensable
Excellente maîtrise de l’écologie des communautés,
Excellente maîtrise des outils statistiques pour l’analyse des données de biodiversité
Bonnes compétences en écologie des sols et en agroécologie
Bonnes compétences en gestion de projets
Bonnes connaissances ou expérience des milieux méditerranéens
Très bonne maîtrise de la langue anglaise parlée
Une connaissance d’un ou plusieurs groupes taxonomiques étudiés sera appréciée
Une connaissance des outils d’identification ADN de la faune du sol serait appréciée
Compétences en gestion de bases de données (langage SQL) appréciées
Bonnes capacités rédactionnelles en français comme en anglais
Bonnes capacités relationnelles et d’animation

Horaires et conditions de travail:
Poste à temps plein.
La personne recrutée sera basée au CEFE mais effectuera des missions fréquentes dans différents pays du bassin méditerranéen, incluant l’Afrique du Nord.
Prise de fonction : février 2022.
Durée et salaire : 12 mois renouvelables une fois ; salaire net mensuel : circa 2000 euros

Contacts et modalités de recrutement:
Jérôme CORTET ([email protected])
Etape 1 : examen de dossiers
Le dossier de candidature devra être composé d’un CV, d’une lettre de motivation et de deux références (lettres de recommandation ou contacts). Ces documents devront de préférence parvenir sous la forme d’un pdf unique nommé
«CandidatureRECROP_NOM_Prenom ».
Date limite de candidature : 05 décembre 2021
Les candidatures seront examinées à partir du 06 décembre 2021.
Etape 2 : sélection des candidats via un oral courant décembre

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].