L’UMR QualiSud développe une approche intégrée de la qualité des aliments. L’écosystème microbien depuis le champ jusqu’à l’aliment, notamment en milieu tropical, représente un facteur de variabilité aux conséquences multiples sur la qualité et la sûreté sanitaire des aliments, mais dont l’exploration a été jusqu’ici insuffisante. La dynamique microbienne in situ peut représenter une menace pour la conservation des fruits/racines/graines récoltées, générer la production in situ de composés indésirables pour la santé (par exemple des mycotoxines), ou encore induire des altérations et donc des pertes dans les produits finis (spores et autres flores d’altération). A l’inverse, les communautés microbiennes contiennent des espèces potentiellement protectrices (biopréservation) ou utiles à la fermentation ultérieure du produit. Les procédés de transformation exercent aussi une forte pression de sélection sur ce profil microbien.

Le/la titulaire du poste aura comme objectif de développer des connaissances sur les facteurs clés impactant les flux microbiens depuis la matière première jusqu’au produit fini (pratiques agronomiques, physiologie du fruit, procédés de transformation..).

Il/Elle travaillera sur des matrices tropicales, principalement les céréales et les fruits, en vue de réduire les contaminants et flores d’altération microbiennes, notamment par des approches de biopréservation.

Il/Elle sera en interaction directe avec les équipes de recherche sur les procédés et la biochimie des aliments et travaillera en lien étroit avec différentes plateformes de recherche et d’analyse bioinformatique. Ce poste renforcera le positionnement de l’UMR Qualisud sur la sécurité sanitaire des aliments, en lien avec ses partenaires au Sud.

Doctorat en biologie moléculaire & bioinformatique
Bonnes connaissances de base en microbiologie (bactéries, levures et champignons)
Expérience de l’exploration des écosystèmes microbiens
Maîtrise des approches statistiques courantes
Expérience avérée du travail en équipe et aptitude pédagogique à partager des connaissances
Capacité et goût pour le travail en collaboration avec des équipes de différentes disciplines et pour la recherche avec les pays du Sud
Une expérience de travail à l’étranger serait un plus
Bonnes capacités de communication orale et écrite.
Bonne maîtrise de la langue anglaise

Voir profil : http://www.cirad.fr/emplois-stages/postes-a-pourvoir/chercheurs/chercheur-specialiste-des-ecosystemes-et-flux-microbiens-pour-la-qualite-et-la-surete-sanitaire-des-aliments-tropicaux

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].