De nombreux écosystèmes herbacés pauvres en nutriments présentent une richesse en espèce et une diversité spécifique élevées. Ces habitats sélectionnent des plantes avec une faible hauteur, limitant la compétition pour la lumière et expliquant ainsi cette diversité spécifique élevée. Néanmoins, la compétition pour les ressources minérales pourrait s’exercer dans ces conditions édaphiques. La présence d’une diversité spécifique élevée soulève l’hypothèse que les espèces présenteraient des niches écologiques complémentaires vis-à-vis des ressources du sol. Ainsi, la divergence de traits fonctionnels racinaires morphologiques et physiologiques impliqués dans le prélèvement des nutriments serait corrélée à la diversité spécifique. Le présent projet portera sur l’étude de cette hypothèse.
Au sein d’une communauté végétale de pelouse calcicole, les caractérisations suivantes seront effectuées :
i) in situ la variabilité des traits morphologiques racinaires (via un profil racinaire), la présence/absence et l’abondance des mycorhizes, la différence des propriétés chimiques entre le sol de la rhizosphère et le sol non rhizosphérique (pH et concentrations extractibles en nutriments) et l’activité des phosphatases ;
ii) en conditions contrôlées en chambre de culture, la capacité des plantes à acidifier le sol (libération d’H+) et à sécréter des anions organiques (e.g. carboxylate, oxalate,…) seront quantifiées.

Compétences requises
Niveau Bac+5, Master 2 en écologie ou ingénieur agri/agro, autonomie et rigueur pour mener à bien les travaux de terrain, le suivi associé (e.g. profils racinaires) ainsi que les travaux en chambre de culture dans le cadre d’une expérimentation; bonne capacité rédactionnelle ; analyses statistiques ; lecture de l’anglais ; sens du relationnel ; permis B.

Contexte du stage
Le stage sera encadré par Michel-Pierre Faucon et David Houben en collaboration avec Hans Lambers (University of Western Australia).
Vidéo présentant la problématique et le site d’étude : https://www.youtube.com/watch?v=5Q66az7fANo

Unité de recherche
L’équipe HydrISE (Hydrogéochimie Interactions Sol-Environnement) de l’Institut Polytechnique LaSalle Beauvais est une Unité Propre de Recherche du Ministère de l’agriculture (UP.2012.10.102) et membre de l’école doctorale « Sciences, Technologie, Santé » de l’Université Picardie Jules Verne (ED 547). Elle s’intéresse à la dynamique des nutriments dans les systèmes sol/eau et sol/plante.
L’unité regroupe 13 membres (11 enseignants-chercheurs dont 3 HDR, 1 chargé de recherche, 3 doctorants) associant des compétences en géochimie, sciences du sol, écologie végétale et du sol, hydrologie, hydrogéologie, géophysique et chimie analytique.

Conditions du stage
Période de stage : février/mars – juillet/août 2016.
Indemnités : 555 € mensuels ; logement pris en charge et assuré sur le campus LaSalle Beauvais ;

Contacts
Les candidats sont invités à adresser une lettre de motivation, les résultats de M1 et M2 (ou 4ème année et 5ème année du cycle ingénieur) et un CV à Michel-Pierre Faucon avant le 05 janvier 2016.
Michel-Pierre Faucon – enseignant-chercheur en écologie végétale et agroécologie – UP 2012-10-102HydrISE, [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].