Le renouvellement des ressources marines exploitées est conditionné par la biomasse féconde mais aussi par la surface et la qualité des habitats au sein desquels se réalisent les phases successives de leur cycle de vie. En effet, la dynamique des populations d’une large proportion d’espèces marines est spécifique comparée à celle des espèces terrestres ou d’eau douce. Elle est marquée par une très forte fécondité, suivie d’une survie aléatoire et très faible au cours des jeunes stades, en lien avec une forte dépendance vis-à-vis des conditions environnementales. Cette stratégie démographique, qui allie forte fécondité et succès fluctuant des produits de la ponte, entraîne un niveau de variabilité d’abondance élevé entre les cohortes et atténue le lien générationnel entre biomasse féconde et descendance. La fécondité élevée représente un facteur de résilience vis-à-vis de l’exploitation halieutique. En revanche, les aléas de survie rendent ces ressources particulièrement sensibles à la qualité des habitats utilisés successivement pendant les différentes phases du cycle de vie. La forte dépendance à ces habitats permet d’expliquer que leur dégradation représente l’une des principales causes de diminution des populations marines exploitées. La gestion des ressources halieutiques ne passe donc pas uniquement par un contrôle de l’effort de pêche et des captures, mais aussi par une prise en compte des habitats halieutiques essentiels, soumis à un large panel de pressions anthropiques.
A ce jour le degré de connaissances reste très insuffisant pour identifier les zones fonctionnelles essentielles (frayères et nourriceries) au renouvellement des ressources halieutiques. C’est à cet objectif que se propose de répondre ce projet de thèse, en se focalisant sur les ressources halieutiques de la façade maritime métropolitaines de l‘Atlantique. Cette thèse a pour objet de compléter l’identification des zones fonctionnelles halieutiques sur ce secteur à partir de la connaissance experte des pêcheurs professionnels. En particulier, la majorité des campagnes scientifiques sont réalisées en dehors des périodes de reproduction des espèces exploitées et se révèlent donc inappropriées pour identifier les frayères (e.g., campagnes Ifremer EVHOE et ORHAGO en golfe de Gascogne). En revanche, les données d’exploitation des pêcheurs professionnels, plus réparties dans l’espace et dans le temps, offrent l’opportunité d’identifier ces zones de frai. La valorisation de la connaissance experte des pêcheurs pour cartographier des habitats halieutiques essentiels constitue une avancée méthodologique novatrice. En complément de l’analyse des données scientifiques, cette connaissance est une source d’information très utile pour améliorer l’identification des zones fonctionnelles halieutiques. Leur présence régulière sur les zones de pêche leur permet de disposer d’une connaissance des cycles de vie des espèces, notamment sur le présence saisonnière de certaines espèces et leurs secteurs de regroupement lors du frai. Cette thèse n’a pas la prétention de collecter la connaissance experte des pêcheurs professionnels sur un large panel de ressources halieutiques. Il s’agira de collecter l’information prioritairement sur trois espèces à l’échelle du golfe de Gascogne (sole, bar, seiche), même si l’analyse pourra être étendue à un nombre restreint d’autres espèces (e.g., les raies).
Les informations sur cette connaissance experte préalablement recueillies (e.g., plan de gestion du parc naturel marin de l’estuaire de la Gironde et de la mer des pertuis) seront compilées puis complétées par des enquêtes spécifiques menées auprès des pêcheurs dans le cadre du projet. Cette collecte de l’information auprès des professionnels (zonation des concentrations pour la ponte, ainsi que des juvéniles pour la seiche), description des habitats sur lesquels ces concentrations se rencontrent) sera réalisée par enquêtes individuelles, à l’issu d’un travail d’élaboration d’un questionnaire commun. Une cartographie des zones fonctionnelles sur la base de ces données par des approches de modélisation d’habitat sera ensuite menée à bien : modélisation sur la base de la description des habitats et validation à partir de la zonation cartographique, toutes deux issues de la connaissance experte ; confrontation complémentaire à d’autres informations cartographiques quand elles existent. Ce travail sera associé à l’organisation d’ateliers réunissant des professionnels « référents » (disposant d’une bonne connaissance du secteur / espèce) afin de s’assurer que l’agrégation des connaissances préalables et des données d’enquêtes et l’extrapolation spatiale des résultats issue de la modélisation reflètent une réalité partagée.

Cette thèse s’inscrit dans le projet Expêche, financé dans le cadre du programme « Enjeux actuels » de France Filière Pêche, co-construit avec l‘organisation de producteurs « Pêcheurs d’Aquitaine », à l’issue de discussions menées de longue date. Le choix des cas d’étude est l’émanation ces discussions. Il faut noter que d’autres structures professionnelles de la pêche maritime française ont manifesté leur intérêt pour ce projet.

Le/la doctorant€ recruté(e) sur ce projet devra :
– collecter l’ensemble de l’information experte déjà disponible sur la base de travaux antérieurs,
– élaborer le questionnaire puis réaliser les enquêtes de terrain auprès des pêcheurs professionnels en partenariat avec l’OP Pêcheurs d’Aquitaine et d’autres acteurs de la pêche professionnelle,
– développer des cartes de zones fonctionnelles d’importance par un travail de modélisation valorisant les apports de la connaissance experte,
– co-animer les ateliers d’échange et de validation des acquis.
Candidature et dossier à adresser par email à :
[email protected]

Date limite de dépôt des dossiers par e-mail : 4 février 2022.

Dossier comportant :
– Un C.V. détaillant a minima le cursus, les classements et mentions éventuelles, les expériences (stages, CDD…), les compétences acquises,
– Une lettre de motivation explicitant, entre autres, l’adéquation entre votre parcours, ce sujet et votre projet professionnel,
– Les bulletins de note des diplômes d’études supérieures,
– Pièces facultatives : liste de contact d’encadrants vous ayant suivi et/ou lettre(s) de recommandation.
Sélection des postulants sur dossier pour un entretien des candidats présélectionnés dans le courant du mois de février 2022.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].