Proposition de stage 2018 MASTER / INGENIEUR 6 mois

Les prairies, au sens large, couvrent environ 30 % de la surface du monde. Ces prairies sont présentes sous presque toutes les latitudes : des zones boréales aux zones équatoriales. Ces prairies rendent de nombreux services écosystémiques : la production de fourrage pour les ruminants domestiques, la lutte contre le changement climatique via la séquestration de carbone, contribution à la fertilité de sols, régulation des ravageurs et des pollinisateurs et la conservation de la biodiversité.
La provision de ces services est potentiellement différente entre les prairies en fonction des conditions du milieu (climat, sol) et de la gestion (pâturage…). L’évaluation de la provision des différents services écosystémiques dans des situations contrastées est un enjeu important. Cela pourrait permettre d’étudier les compromis entre services et d’identifier les situations optimisant la provision en services écosystémiques.
De nombreuses études ont montré que la biodiversité en particulier, la diversité végétale des prairies est le support du fonctionnement des écosystèmes et donc des services écosystémiques. Les traits fonctionnels (traits définis comme des caractéristiques morphologiques, physiologiques ou physiologiques qui influencent la croissance, la reproduction ou encore la survie des plantes dans leur environnement (Violle et al., 2007)). et la diversité fonctionnelle des plantes sont en particulier de bons indicateurs des services des écosystèmes (de Bello et al., 2010).
Quelques études ont réutilisé ces connaissances pour produire des indicateurs de services écosystémiques (Lavorel et al., 2011) (Ricou et al., 2014) (Plantureux et al., 2014). Cependant, ces outils étaient limités à quelques services dans des conditions pédoclimatiques généralement restreintes (un territoire ou une région).
L’objectif de ce stage est de développer des indicateurs de services écosystémiques des prairies couvrant un large gradient climatique. Dans ce stage, le travail sera centré sur les services liés aux cycles biogéochimiques, notamment :
– Production fourragère incluant la production de biomasse, la qualité du fourrage
– Lutte contre le changement climatique incluant la séquestration de carbone et les émissions de gaz à effet de serre (y compris le méthane entérique)
– Contribution à la fertilité des sols
– Services hydrologiques (réduction de l’érosion, rechargement des nappes…)
– Etc…
de Bello et al (2010) Biodiversity and Conservation 19, 2873-2893.
Lavorel, S. et al. (2011). Journal of Ecology 99, 135-147.
Plantureux, S. et al. (2014) The Future of European Grasslands, 756.
Ricou, C. et al. (2014) Ecological Indicators 45, 320-331.
Violle, C. et al. (2007) Oikos 116, 882-892.

Activités du stage :
1) Une des premières activités de l’étudiant dans ce stage sera de définir les services et d’identifier les fonctions et les processus sur lesquels ils reposent. Ces définitions et décomposition en processus et fonctions seront similaires pour l’ensemble des pâturages considérés dans le monde.
2) Identifier des critères de diversité végétale qui sont liés aux différentes fonctions et processus écosystémiques. Ces critères de diversité végétale devront être mesurés uniquement à partir d’un relevé botanique et d’une base de traits fonctionnels.
3) Développer des indicateurs des services écosystémiques en utilisant l’outil TATALE (https://umr-selmet.cirad.fr/les-produits-et-expertises/produits/tatale).
Ce travail sera réalisé en combinant des informations issues d’une revue de la littérature, de discussions avec des experts durant un workshop et d’entretiens individualisés. Aucune activité de terrains n’est prévue dans le cadre de ce stage.
Profil de l’étudiant
– Étudiant de Master 2/ou de 3e année d’ingénieur en agronomie ou en écologie.
– Bon niveau en anglais
– Aptitude au travail de groupe
– Connaissance du logiciel R
Conditions du stage :
Le stage se déroulera au sein de l’UMR UREP à Clermont-Ferrand. Une gratification de stage à la hauteur de 554 €/mois pour 22 jours travaillés.
Des déplacements à Montpellier et à Nancy sont prévus dans le cadre de ce stage.
Encadrement : Frédérique Louault (UREP), Pascal Carrère (UREP), Simon Taugourdeau (CIRAD)

Modalité de candidature et contact :
CV et lettre de motivation à adresser à Frédérique Louault et Pascal Carrère
INRA centre Auvergne-Rhône-Alpes, UREP
5 chemin de Beaulieu
63000 Clermont-Ferrand
France
[email protected]
tél +33(0)4 43 76 16 11
[email protected]
tél +33 (0)4 43 76 16 04

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].