Contexte de l’annonce et définition de poste :
L’objectif de cette thèse en géographie est de préciser si l’effet des usages passés sur la diversité végétale actuelle persiste dans des milieux intensément anthropisés, comme les paysages agricoles et urbains. Pour cela, il est demandé de produire des données sur l’évolution de l’occupation du sol et de les mettre en relation avec des données floristiques, présentes dans l’équipe. Le/la doctorant(e) manipulera des bases de données sur l’occupation du sol actuelle, ainsi que des photographies aériennes et des cartes anciennes.
Une allocation de recherche est demandée afin de mener à bien ce projet de thèse.

Profil recherché :
Le/la candidat(e), motivé(e) par l’analyse des relations biodiversité-paysage à plusieurs échelles de temps, est (ou sera en 2016) titulaire d’un M2 en géographie ou disciplines proches et possède une bonne maîtrise des outils de géomatique : systèmes d’information géographique et traitement d’image (ARCGIS, CorelDraw etc.). Il/elle est familier de botanique et sait utiliser des méthodes d’analyse statistique. Il/elle a un esprit analytique et des capacités de synthèse qui lui permettront de mobiliser efficacement la littérature scientifique francophone et anglophone, et fait preuve d’une rédaction fluide lui permettant de communiquer sur le cadre et les résultats de son travail de thèse. Le/la candidat(e) est autonome dans son travail tout en sachant évoluer dans le cadre d’une équipe pluridisciplinaire.

Contact: F. Di Pietro, UMR CITERES (Tours): [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].