Les baudroies sont des espèces à fort intérêt halieutique pour les pêcheries françaises de la façade Atlantique, tant d’un point de vue des tonnages débarqués que par leur forte valeur commerciale. Néanmoins ces stocks sont mal connus, rentrant dans la catégorie CIEM des stocks dits à données limitées. Plusieurs facteurs expliquent cette position allant des incertitudes sur les proportions de ces deux espèces dans les captures à des problèmes d’âgeage.
L’objectif de ce stage est de comparer l’écologie de ces deux espèces et de discuter les implications en termes de gestion des stocks. Les travaux s’articuleront autours de deux grands volets :
– Un volet trophique. Des contenus stomacaux et des données isotopiques des deux espèces ont été récoltés et dépouillés. Il s’agira dans un premier temps de compléter cette base de données par l’analyse de nouveaux échantillons, puis de caractériser et comparer les régimes alimentaires de ces deux espèces (proies préférentielles, recouvrement de niche, autres métriques trophiques).

– Un volet distribution spatiale des espèces. Les données de campagne scientifique (EVHOE) seront analysées afin de décrire les répartitions spatiales des deux espèces au cours du temps et ce pour les différents stades du cycle de vie (juvénile versus adulte). Ces données permettront également de comparer les dynamiques de recrutement des deux espèces. Ces répartitions seront mises en lien avec les répartitions spatiales et temporelles des captures via l’analyse des données halieutiques (débarquement, échantillonnage en criées, observations à la mer, auto échantillonnage) afin de proposer une méthode pour séparer les captures de ces deux espèces dans les débarquements français.

Ce stage sera réalisé à la station IFREMER de Lorient au sein du Laboratoire de Technologie et Biologie Halieutique. Une période de 3 semaines sera effectuée à Agrocampus Ouest en début de stage afin d’identifier les proies contenus dans les estomacs récoltés. Ce stage doit se dérouler en 2016.

Profil recherché
Etudiant(e)de Master 1 / Césure/ Master 2 en : biologie et écologie marine avec un fort intérêt et compétences en écologie quantitative ou agro-halieute.
Durée : 4-6 mois (Juin-Decembre)

Compétences :
Intérêt pour les travaux de laboratoire sur les régimes alimentaires (détermination d’espèces).
Compétence en analyse de données et cartographie
Utilisation avancée du logiciel R dans le traitement de jeux de données

CV et lettre de motivation à envoyer à Hervé Le Bris ([email protected]) et Marianne Robert ([email protected])

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].