Projet de Thèse

Problématique et questions de recherche:
Les agrosystèmes ont subi de nombreux et importants changements au cours du 20ème siècle. Ces modifications ont provoqué une diminution de la qualité des habitats pour de nombreuses espèces ainsi qu’une homogénéisation du territoire. Ainsi depuis les années 1950, la France de même que divers autres pays européens, ont généralement connu une forte baisse des populations d’oiseaux propres aux agrosystèmes. C’est notamment le cas de la Perdrix grise, espèce emblématique des campagnes agricoles et à fort intérêt cynégétique. La réduction d’abondance de perdrix serait causée par de multiples facteurs comme : une perte de couvert végétal, une augmentation de l’utilisation des pesticides, une intensification des pratiques agricoles, etc. Toutefois, certains de ces effets restent mal connus et leurs importances relatives sur les populations demeurent incertaines.

Cette thèse étudiera l’impact des pratiques agricoles sur un gradient d’intensification via différentes variables du paysage telles que la taille des parcelles, la longueur du linéaire de haies, la disponibilité des zones de nidification et de refuge, etc, tout en prenant en compte les implications des différences de modes de gestions cynégétiques (repeuplements et chasse) sur les populations de perdrix (mortalité, succès de reproduction, budget-temps, déplacements, domaines vitaux, ressources alimentaires). Cette étude permettra d’identifier les facteurs limitant l’abondance de perdrix et de les hiérarchiser.

Mots Clés : Perdrix grise, écologie et biologie des populations, agriculture, structure du paysage

Direction de la thèse :
Directeurs : Olivier Pays (UMR 6554 CNRS – LETG-Angers) & Vincent Bretagnolle (CEBC-CNRS, Chizé)
Co-Encadrant : Mathieu Sarasa (Fédération Nationale des Chasseurs)

Profil du candidat :
Compétences et expériences antérieures (Master 2) en Ecologie et en travail de terrain, expérience en ornithologie est un plus
Capture de nuit (pose de GPS et d’émetteurs VHF)
Travail en équipe, mais en même temps gout pour le travail en solitaire
Très bon contact relationnel (une expérience antérieure avec le monde cynégétique est un plus)
SIG (Argis ou QGIS), analyses de données

Conditions d’accueil :
Contrat doctoral avec l’université d’Angers
Tout le travail de terrain s’effectue sur la Zone Atelier Plaine & Val de Sèvre (http://www.za.plainevalsevre.cnrs.fr/)
Logement facile à trouver dans les environs, restauration sur place au laboratoire de Chizé (http://www.cebc.cnrs.fr/)

Envoyer lettre de motivation, CV détaillé et copie(s) de rapport(s) de stage(s) antérieur(s) au plus vite (sélection du candidat au fil de l’eau) à :
Olivier Pays: [email protected]
Mathieu Sarasa: [email protected]
Vincent Bretagnolle: [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].