Poste de Maitre de Conférence en

Ecologie physique et écomécanique des insectes (priorité 1)
Ou
Ecologie quantitative (priorité 2)

Descriptif recherche. Le candidat s’insèrera prioritairement dans la thématique « écologie physique des insectes ». Les projets de recherches porteront sur des questions de mécanique du solide et de mécanique du fluide dans un contexte écologique, voir par exemple M. Denny (2016). Ecological Mechanics, Princeton UP. Les questions aborderont des problèmes d’écologie sensorielle (mesure de flux par mécano-senseurs, microphysique de l’olfaction par exemple), de locomotion (vol ou marche par exemple), de caractérisation physico-chimique de surfaces biologiques (telle que la cuticule) ou des problèmes de matériaux viscoélastiques chez les insectes (couplage structure-flux).
Travaillant principalement de manière expérimentale avec des techniques non-invasives (PIV, LDA, LDV, caméras rapides, AFM, tomo-PIV), le candidat devra également être à minima à l’aise aussi bien avec la démarche modélisatrice analytique qu’avec la démarche numérique (FEM). Une démarche principalement théorique ou computationnelle n’est pas recherchée.
L’analyse de systèmes dynamiques multitrophiques en écologie constituera la thématique secondaire en cas d’absence de candidatures adéquates sur la thématique prioritaire. Ces analyses seront alors menées préférablement sur des systèmes populationels multitrophiques d’intérêt agro-écologique. A nouveau, un panachage d’approches est recherché.

Descriptif enseignement. Le maître de conférences devra assurer des enseignements en biostatistiques, en écologie et en écologie physique. Les enseignements de statistiques sont répartis en CM, TD et TP. Il s’agit notamment de statistiques descriptives en Licence et inférence statistique en Master. Les TP se font avec le logiciel R. Les enseignements en écologie concernent de l’écologie quantitative répartie en CM, TD et TP portant sur la modélisation en dynamique des populations.
Profil recherché. Les candidats recherchés seraient idéalement des physiciens, ou des ingénieurs avec thèse, ayant abordés de manière expérimentale des problèmes complexes de la matière vivante (depuis la biomécanique au niveau de l’organisme jusqu’à la physique de la cellule ou de la molécule seule). La capacité à interagir avec des biologistes sera capitale. Les candidats ayant un profil plus (bio-) mathématique ou biologiste spécialisé en modélisation peuvent également postuler, en seconde priorité, dès lors qu’ils peuvent démontrer leur capacité à remplir les attentes exprimées par leurs publications et sujets précédemment traités. Un post-doc à minima sera un atout indéniable.

Mots clefs. Biomécanique, locomotion, dynamique des fluides en écologie, dynamique du solide en écologie, bio-inspiration, mécanoréception, olfaction, écologie sensorielle, biologie quantitative, dynamique des populations

Démarche. Ce poste n’est ni un poste ‘au fil de l’eau’, ni un poste de session synchronisée, il convient donc de bien faire attention aux dates. L’ouverture de l’enregistrement des candidatures aux postes sur les applications Galaxie (MENESR) et Recrut-EC (université) débutera le vendredi 12 Février et se clôturera à mi-mars. Les dossiers seront analysés et les candidats seront interviewés entre début avril et mi-mai. Décision début Juin pour une prise de poste en Septembre. Les maîtres de conférences nouvellement nommés à l’Université de Tours bénéficient d’une décharge de service d’enseignement de 32 H ETD. Des formations pédagogiques, parmi celles proposées par l’université, doivent être suivies pour bénéficier de cette décharge. La décharge peut éventuellement être renouvelée pour une deuxième année, sur la base d’un projet scientifique présenté par le candidat et son équipe de recherche.
Les candidats à l’étranger ayant obtenu leur qualification postulent normalement. Les candidats étrangers ou à l’étranger enseignant depuis deux ans minimum peuvent postuler sans avoir leur qualification auprès de l’établissement, une commission statuant sur leur équivalence (https://www.galaxie.enseignementsup-recherche.gouv.fr/ensup/pdf/EC_pays_etrangers/guide_mobilite_internationale.pdf) . Ces cas de figures sont préférablement traités en partenariat avec l’équipe receveuse (voir infra), de par leur complexité. Une maitrise du Français est attendue dans les meilleurs délais.

Contact. Le candidat sera membre de l’équipe « Ecologie des Systèmes Multitrophiques et Biomimétisme (ESMB) », dirigée par le Prof. C. Suppo ([email protected]) de l’institut sur la Biologie de l’Insecte – IRBI –UMR 7261 CNRS/Université de Tours, dirigé par le Dr. D. Giron ([email protected]). La personne travaillera en étroite relation avec le responsable de la thématique, le Prof. J. Casas ([email protected], https://www.researchgate.net/profile/Jerome_Casas). Le site web de l’équipe contient de nombreuses informations utiles, http://casas-lab.irbi.univ-tours.fr/. Personnes contact, J. Casas (recherche), C. Suppo (enseignement) et D. Giron (unité).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].