Contexte du stage

Les experts du GIEC estiment que la valeur moyenne du réchauffement climatique pour l’ensemble de la planète sera comprise entre 0,2°C et 4,8°C avec des valeurs extrêmes allant de 1°C à 6°C d’ici 2100 (GIEC, 2013). Ces changements de température auront des conséquences sur l’ensemble de la biodiversité, et particulièrement sur les poissons (animaux poïkilothermes). Il est donc nécessaire d’évaluer expérimentalement les effets de ces modifications thermiques afin d’estimer les futures conséquences sur les populations sauvages en terme de recrutement et d’aire de répartition.
Objectif de l’étude

Dans ce contexte se pose la question de l’impact de variations de température sur les premiers stades de vie qui sont les plus sténothermes au cours du cycle de vie d’un poisson. Pour cette étude, la lote d’eau douce (Lota lota) a été choisi pour deux raisons : i) elle est sténotherme froide (Teletchea et al., 2007), et ii) paradoxalement son aire de répartition devrait peu changer au cours du prochain siècle d’après des modélisations réalisées à partir des tolérances thermiques des adultes (Buisson, 2009). Le but de cette étude est de déterminer expérimentalement l’effet de la température sur les premiers stades de vie au niveau individuel et populationnel.
Protocole

Pour réaliser cette étude, des géniteurs sauvages seront prélevés dans le milieu naturel. Nous disposons de 5 écloseries ayant chacune une température définie pour suivre l’évolution du changement climatique (1°C, 3°C, 5°C, 7°C et 9°C) (Lahnsteiner et al., 2012). 3 prélèvements seront réalisés (après la fécondation, éclosion, alimentation mixte). A chaque stade, 128 individus seront prélevés par écloserie.

Afin de répondre aux différentes questions, les paramètres suivants seront analysés : I) des paramètres classiques de survie et de bonne qualité larvaire (taille, malformations) II) des paramètres de développement (détermination des stades de développement, composition biochimique, activité) et III) des paramètres de développement enzymatique du système digestif (dosage de deux enzymes).
Implication du stagiaire

Le travail du stagiaire consistera à réaliser une étude bibliographique sur la lote (en se focalisant sur l’effet de la température sur le développement embryo-larvaire), ainsi que la mise en place et le suivi de l’élevage larvaire de la lote. Le suivi quotidien se fera par une observation du comportement des animaux, ainsi qu’un suivi de la qualité d’eau et d’entretien des bassins. L’évaluation de la survie se fera quotidiennement par comptage des morts. Les mesures de morphométrie se feront à chaque moment de prélèvement grâce à un microscope Nikon Elipe Ni équipé d’une caméra (Sony CCD-Lw1235C).
Compétences requises

Compétence en observation microscopique.
Compétence en Analyse statistique.

Lieu du stage : Université de Lorraine (Nancy)

Unité de Recherche Animal et Fonctionnalité des Produits Animaux (UR AFPA)

Equipe Domestication en Aquaculture Continentale (DAC)

Faculté des Sciences et Technologies de Nancy

Boulevard des Aiguillettes, BP 70239

54506 VANDOEUVRE-LES-NANCY CEDEX, FRANCE

 

Encadrants : Fabrice Teletchea (MCU)

 

Contacts:

Fabrice Teletchea : [email protected]

03.83.68.55.96.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].