Mots-clefs : modèle de distribution d’espèces, niche écologique, SIG, Odonates, réchauffement climatique, dispersion, paysage.
Les changements climatiques combinées aux changements dans l’utilisation des terres pourraient mettre en péril dans les décennies à venir de nombreuses espèces. Ces cinquante dernières années, le rythme des changements climatiques s’est accéléré, marqués par une augmentation générale des températures moyennes et des instabilités climatiques. Conjointement, les changements dans l’utilisation des sols ont également accéléré, marqués par des transformations des habitats naturels en espaces urbains ou agricoles. Il en résulte une destruction des habitats ou une diminution de la qualité des habitats et des paysages, impactant alors le maintien des populations. Cependant, la présence des espèces et leurs distributions spatiales sur un territoire sont reliées à un ensemble de facteurs climatiques, à la présence d’habitats favorables et à leurs capacités de dispersion, elles-mêmes en interaction avec la structure du paysage.
Certaines espèces sont déjà fortement menacées par ces changements à des échelles régionales ou continentales. C’est le cas de certaines espèces d’Odonates (libellules et demoiselles) dont l’espèce emblématique Leucorrhinia caudalis. Cette espèce est ciblée par un Plan National d’Actions et est considérée comme menacée ou en danger d’extinction. Les principales causes identifiées sont la dégradation de la qualité du paysage environnant les sites de reproduction, l’altération de la qualité et l’hydrologie des plans d’eau. Les effets du réchauffement climatique ne sont pas clairement identifiés, notamment au niveau de la phase larvaire de l’espèce. On pourrait s’attendre à une régression ou des déplacements de ses populations en France. Il est donc nécessaire de développer des approches et des outils prédictifs permettant de mieux comprendre les facteurs responsables de la distribution, et d’évaluer les potentiels effets du changement global sur celle-ci.
Au travers de l’utilisation de modèles d’habitats et de niche écologique l’objectif de ce stage sera de préciser quelles sont les variables du milieu qui influencent la distribution de l’espèce et de savoir comment cette distribution pourrait être modifiée sous l’influence du changement climatique. L’approche de modélisation consistera à traiter les différentes phases de vie de l’espèce, du stade larvaire aquatique, au stade adulte aérien avec prise en compte des capacités de dispersion, ce qui amènera à développer et combiner plusieurs types d’approches (corrélatives, mécanistes).
Ce travail s’insère dans un projet de recherche à l’échelle de la Région Centre-Val de Loire (MODELISE), qui héberge quelques populations de Leucorrhines, en collaboration avec l’association ANEPE Caudalis (Dr. Renaud Baeta) et l’IRBI (Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte ; Dr. Sylvain Pincebourde, Prof. Christelle Suppo).
Profil recherché :
Master 2 ou équivalent, dans les domaines de l’écologie, de la biologie des organismes et des populations, et/ou des bio-statistiques, avec une forte affinité pour le travail de statistiques et de modélisation. Des affinités pour le domaine de la biologie de la conservation sont également souhaitables. De bonnes capacités rédactionnelles sont demandées. Connaissances nécessaires ou maîtrise des suites logicielles R, R-Studio, Arc-GIS (ou équivalent).
Durée 5 à 6 mois, gratification selon la réglementation, début février ou début mars 2022.
Contacts et candidature :
Pour toute demande d’information et de candidature merci d’envoyer en spécifiant dans l’objet de l’email « stage M2 MODELE Caudalis » à [email protected] et [email protected]
Tel. 02 47 36 14 65 fax. 02 47 36 15 32
Université de Tours
Pour toute candidature, le dossier devra comporter :
– Un curriculum vitae
– Lettre de motivation
– 1 personne référente
– les relevés de notes (Licence ou équivalent, M1 et 1er semestre M2 si disponible)

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].