Motivation du projet :
La confusion sexuelle, de par son côté respectueux de l’environnement, spécifique aux espèces cibles, non toxique et avec un faible risque d’évolution de résistance, trouve toute sa place dans les programmes de lutte intégrée, de plus en plus favorisés actuellement en agriculture. Le principe de la confusion sexuelle est de saturer l’environnement en phéromone sexuelle femelle, de synthèse, pour désorienter les mâles et ainsi diminuer significativement les accouplements et de facto, les dégâts sur les cultures. Dans ce contexte, M2i propose des solutions de confusion sexuelle (de la synthèse des actifs au produit fini) innovantes, pour lutter contre différents ravageurs. Les produits développés peuvent être sous format de billes tirées dans la canopée des grands arbres (noyers, chataigniers, …) ou de gel déposé sur les troncs dans les cultures de plus petite taille (pommiers, vignes, …). Ce stage s’appuie sur le développement de produits sous ces deux formats afin d’étudier leur efficacité dans la lutte contre les carpocapses.
Les carpocapses sont des lépidoptères nocturnes ravageurs de nombreuses cultures pouvant être à haute valeur commerciale, comme la pomme. Les vols de ces papillons s’étendent de mi-avril à septembre par une succession de plusieurs générations, ce qui augmente le potentiel d’impact sur les cultures et impose un contrôle tout au long de la production visée. Le développement de produits de confusion sexuelle efficace est donc primordial. Dans ce cadre-là, ce stage propose de comparer l’efficacité des produits développés par M2i contre 2 espèces de carpocapses (Cydia splendana sur châtaigniers et Cydia pomonella sur pommiers et noyers) et différents formats de produit (billes ou gel), en comparaison avec des produits de confusion concurrents. Le but sera également de tester les produits dans des conditions variables de densité de plantation, taille de parcelles et environnement.

Missions du stage :
– Participer à la mise en place de la confusion sur le terrain et dans les différentes cultures.
– Suivre l’évolution des vols des ravageurs via le suivi des pièges de monitoring et l’identification des espèces piégées.
– Participer aux mesures de dégâts sur fruits au cours de la saison et à la récolte (quand la durée du stage le permettra).
– Gérer l’organisation et l’enregistrement des données.
– Faire de la recherche bibliographique sur des sujets vastes comme les cultures (châtaigniers, noyers, pommiers), les espèces cibles (Cydia sp.), la confusion sexuelle de manière générale.
Remarque : le/la stagiaire pourra être amené(e) à venir en soutien sur d’autres projets, notamment sur le piégeage des frelons et l’impact de la confusion sexuelle sur les populations d’Eudémis.

Profil recherché :
– Intérêt pour les problématiques agronomiques actuelles et les moyens de lutte alternatifs
– Intérêt pour la pratique de terrain (pouvant être difficile, conditions climatiques et environnement)
– Rigueur et autonomie
– Goût pour le travail d’équipe
– Permis B (de plus de 2 ans)

Durée du stage : 6 mois à partir de mars 2020
Lieu : M2i Biocontrol (46140, Parnac), dans l’équipe d’expertise et accompagnement technique.
Indemnité de stage : 600 €/mois
Superviseures : Manon Avignon ([email protected]) et Célia Bordier ([email protected])
Envoyer par e-mail un CV et une lettre de motivation.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].