Contexte
Les centrales nucléaires localisées le long du littoral de la Manche-Mer du Nord (Flamanville, Paluel, Penly et Gravelines) utilisent l’eau de mer pour refroidir leurs circuits. Les dispositifs de filtration des circuits de refroidissement (grilles et tambours filtrants) sont confrontés à des entraînements d’organismes marins, tels que algues, méduses ou alevins de poisson (essentiellement des clupéidés), qui peuvent occasionner des colmatages et perturber le fonctionnement des installations. Des travaux réalisés par EDF-R&D ont permis d’identifier les espèces de poissons les plus impactées par le système de refroidissement (aspiration).

Sujet

L’objectif de ce stage est d’élaborer une base de données relationnelle sur les connaissances biologiques des espèces de poissons les plus présentes sur les systèmes de filtration des centrales nucléaires en bord de Mer (Flamanville, Paluel, Penly, Gravelines) et en estuaire (Blayais). Cette base sera conçue à partir des données bibliographiques exhaustive et visera à lister les connaissances sur les espèces de poissons prédéfinies :
• aire de répartition ;
• zone d’intérêt biologique (zone de frayère et nourricerie) ;
• critères morphologiques ;
• capacité de nage ;
• résistance aux chocs ;
• Comportement aux différents stades de développement ;
• …

Les connaissances seront confrontées au dimensionnement des prises d’eau, comme les vitesses d’aspiration, les espacement inter-barreaux des grilles de protection, la présence ou non de barrière comportementale (i.e. lumière, son, …). Cette approche permettra d’une part d’évaluer la sensibilité des espèces de poissons vis-à-vis de ces technologies et d’autres part contribuer à améliorer leur conception et leurs dimensionnements dans le but de minimiser les impacts sur ces organismes.

A l’issue de cette étude, une synthèse des connaissances actuelles sur les méthodes et les capacités d’élevage des espèces de poisson identifiées comme les plus impactées sera menée. L’aspect opérationnel de la production de poisson sera au centre de l’analyse.

Durée : 5 à 6 mois

Compétences :
• Bonnes connaissances en biologie et écologie des poissons
• Bonne maitrise de la conception et de la gestion de base de données : Access ou R
• Concepts de base des SIG : Qgis ou équivalent.

Démarche :
Envoyez votre candidature (C.V. + lettre de motivation) à l’attention de Mahmoud Bacha ([email protected]) et Eric De Oliveira ([email protected] ), Département LNHE, à Chatou. Ils vous contacteront et vous recevront pour vous préciser le contexte du stage.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected] ; [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].