Objectifs du stage :

Dans le cadre d’une étude prospective financée par le Ministère de l’Agriculture, il s’agit d’identifier les filières potentielles de la phytoextraction du Cd et les conséquences de celles-ci sur la définition des idéotypes (cultivars) nécessaires pour leur mise en œuvre. Il convient d’évaluer les usages et les surfaces de terre concernées, les acteurs ou clients potentiels, les différentes techniques de phytoextraction correspondantes, en incluant le traitement de la biomasse produite. On déduira des besoins de ces filières les caractéristiques que devraient posséder les cultivars de l’hyperaccumulateur Noccaea caerulescens qui devraient être développés pour la phytoextraction du Cd.

Méthodologie :

Le stagiaire sera basé au LSE et bénéficiera de l’encadrement des autres partenaires du projet, à savoir une entreprise de dépollution et une entreprise semencière. Après s’être informé sur les grands principes de la phytoextraction, il commencera par définir le plan de l’étude et détaillera les questions à traiter. Pour y répondre, il utilisera ensuite les bases de données et documentaires, l’interview et l’enquête auprès des acteurs identifiés.

Profil du candidat :

Étudiant en dernière année ingénieur agronome/environnement ou Master 2 équivalent.

Modalités de candidature :

Envoyer CV et lettre de motivation à [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].