Contexte de l’étude :
La plausibilité d’une exposition des abeilles mellifères aux antiparasitaires et biocides utilisés en médecine vétérinaire dans les élevages de bétail suscite des inquiétudes grandissantes de la part du monde apicole. En effet, les abeilles pourraient rencontrer ces substances en butinant des eaux issues d’effluents d’élevage ou contaminées par ces derniers. Or l’eau ramenée à la colonie sert en partie à produire la gelée royale destinée à l’alimentation des larves. Cependant, aucune information n’est disponible sur la toxicité de ces substances vis-à-vis de l’abeille mellifère. Aussi, l’étude de l’exposition des larves à des antiparasitaires permettra d’objectiver le risque encouru par les colonies qui collectent des eaux contaminées par ces derniers.

Objectifs du stage :
Les objectifs de ce stage sont 1) de déterminer les doses critiques et les effets d’une exposition chronique de substances antiparasitaires utilisées en élevage sur le développement des larves et 2) d’évaluer l’intégrité fonctionnelle des adultes.

Méthode :
L’étudiant.e sera chargé.e, en collaboration avec l’équipe du projet, de réaliser les essais de toxicité larvaire (document guide OECD-GD-239), de réaliser des observations complémentaires sur le comportement des abeilles post-émergence, de collecter les données, et de réaliser les analyses statistiques. Il pourra également participer ponctuellement à des expérimentations de terrain menées dans le cadre de ce projet.

Profil :
Ce stage est destiné aux étudiant.e.s en 1ère ou 2ème année de Master en cursus universitaire ou école d’ingénieur en agronomie / biologie. Nous recherchons une personne très motivée avec un intérêt marqué pour l’écotoxicologie. Une expérience en apiculture sera appréciée. L’étudiant.e doit être à l’aise avec les approches statistiques classiques (tests d’hypothèses) et formé.e à l’utilisation du logiciel R. Il devra également faire preuve d’aptitude au travail en équipe, d’autonomie et de rigueur pour le travail en laboratoire.
Pas d’allergie connue aux piqures d’hyménoptères.

Lieu et durée du stage :
Ce stage s’inscrit dans le cadre du projet BeeO (FEAGA 2019-2022) et se déroulera au sein de l’unité de recherche « Abeilles et Environnement » sur le centre INRAE d’Avignon. Il se déroulera sur une période de 6 mois de février à juillet 2022.

Rémunération :
Ce stage s’accompagne d’une gratification mensuelle au tarif réglementaire de 3,90€ par heure travaillée sur une base de 35h hebdomadaire (600,60€ mensuel).

Pour candidater :
Les candidatures à ce stage sont recevables dès maintenant, et ce jusqu’à ce que l’offre soit pourvue. A partir du 19 novembre 2021, les candidat.e.s devront prendre contact au préalable avec un des encadrants (cf. coordonnées ci-dessous) pour s’assurer que l’offre de stage n’a pas encore été pourvue. Pour candidater merci d’envoyer dans un fichier unique sous format pdf un CV et une lettre de motivation avec les coordonnées d’au moins un référent à Pierre Le Bivic (pierre.le-bi[email protected]) et Maryline Pioz ([email protected]).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].