Contexte et problématique : Longtemps considérée comme une espèce robuste et rustique, l’anguille d’Europe Anguilla anguilla (Linnaeus, 1758) est aujourd’hui considérée en danger critique d’extinction, avec des stocks actuellement en déclin (Pike, Crook, et Gollock 2020). D’après l’IUCN, l’anguille est sensible à de nombreuses menaces, naturelles et anthropiques, qui incluent notamment les barrières à la migration, le changement climatique et les changements des courants océaniques, la dégradation et la perte d’habitat, la pollution, la prédation, la surpêche, les espèces invasives et le parasitisme (Drouineau et al. 2018). La présence de certains parasites introduits en même temps que leur hôte et transmis à l’anguille est préoccupante. Parmi les parasites qui soulèvent notre inquiétude, le mieux connu est Anguillicoloides crassus, un nématode hématophage parasite de la vessie natatoire. Son hôte d’origine est l’anguille japonaise Anguilla japonica, à partir de laquelle il a été introduit en Europe dans le milieu des années 70 (Koops et Hartmann 1989; Peeler et al. 2011). Le succès de la migration de reproduction des anguilles pourrait être altéré par la localisation du parasite dans la vessie natatoire, organe nécessaire à l’équilibre chez les poissons, et par son régime alimentaire hématophage (Feunteun 2002). Malgré le fait qu’elle ait fait l’objet d’une thèse de doctorat (Filippi et al. 2013), Anguilla anguilla reste assez peu étudiée en Corse où elle est pourtant une espèce d’intérêt patrimonial et économique, pêchée dans les étangs de la côte orientale de l’île. Elle fait néanmoins actuellement l’objet de la thèse de doctorat d’Anaïs Esposito qui a pour objectif d’étudier les parasites de plusieurs espèces de Téléostéens. Dans le cadre de cette thèse, une connaissance de l’âge des anguilles est nécessaire afin de savoir s’il influence les communautés de parasites chez cette espèce. Afin d’obtenir cette donnée, la sclérochronologie et plus particulièrement l’otolithométrie est utilisée. Les otolithes sont des structures calcifiées qui grandissent tout au long de la vie du Téléostéen et présentent des stries de croissance que les techniques d’otolithométrie permettent de lire.

Objectifs : L’objectif du stage est de fournir, à partir de sagittae d’anguilles, une détermination précise de l’âge des individus échantillonnés dans deux lagunes de la plaine orientale (Urbino et Biguglia) et plusieurs cours d’eau de l’île. L’étudiant prendra part aux dissections, à la récolte des parasites (Figure 1) et à l’extraction des otolithes au sein de l’UMR SPE et réalisera le traitement et la lecture des otolithes (Figure 2) au sein de la Plateforme Marine Stella Mare. Il aura également à disposition des mesures morphologiques permettant le calcul d’indices d’argenture, et donc la détermination du stade d’argenture de l’anguille. Les données ainsi récoltées permettront d’apporter des connaissances en terme de paramètres de croissance, à comparer avec les résultats obtenus dans des études antérieures, et de voir s’il existe des liens entre l’âge des anguilles, leur stade d’argenture et leurs communautés de parasites.

Bibliographie :
Drouineau, Hilaire, Caroline Durif, Martin Castonguay, Maria Mateo, Eric Rochard, Guy Verreault, Kazuki Yokouchi, et Patrick Lambert. 2018. « Freshwater Eels: A Symbol of the Effects of Global Change ». Fish and Fisheries 19 (5): 903‑30. https://doi.org/10.1111/faf.12300.
Feunteun, Eric. 2002. « Management and Restoration of European Eel Population (Anguilla Anguilla): An Impossible Bargain ». Ecological Engineering 18 (5): 575‑91. https://doi.org/10.1016/S0925-8574(02)00021-6.
Filippi, Jean-José, Yann Quilichini, Joséphine Foata, et Bernard Marchand. 2013. « Influence of Site, Season, Silvering Stage, and Length on the Parasites of the European Eel Anguilla Anguilla in Two Mediterranean Coastal Lagoons of the Island of Corsica, France Using Indicator Species Method ». Parasitology Research 112 (8): 2959‑69. https://doi.org/10.1007/s00436-013-3468-2.
Koops, H., et F. Hartmann. 1989. « Anguillicola-Infestations in Germany and in German Eel Imports ». Journal of Applied Ichthyology 5 (1): 41‑45. https://doi.org/10.1111/j.1439-0426.1989.tb00568.x.
Peeler, Edmund J., Birgit C. Oidtmann, Paul J. Midtlyng, Laurence Miossec, et Rodolphe E. Gozlan. 2011. « Non-Native Aquatic Animals Introductions Have Driven Disease Emergence in Europe ». Biological Invasions 13 (6): 1291‑1303. https://doi.org/10.1007/s10530-010-9890-9.
Pike, C, Vicki Crook, et Matthew Gollock. 2020. « IUCN Red List of Threatened Species: Anguilla anguilla ». IUCN Red List of Threatened Species. https://www.iucnredlist.org/en.

Lieux de travail : Université de Corse, Plateforme marine Stella Mare, Lido de la Marana, 20620 Biguglia et UMR SPE Campus Grimaldi, Bâtiment Alfonsi, Corte 20250

Encadrement : Anaïs Esposito, Eric Durieux, Yann Quilichini
Candidature : envoyer Lettre de Motivation et CV à [email protected], [email protected], [email protected]
Formation demandée : Master 2 disciplines Ecologie Marine – Océanographie Biologique

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].