Offre de Stage Master 2 pour 2020

Etude des réseaux trophiques des lacs d’altitude

Contexte et descriptif du sujet :

Les lacs d’altitude sont reconnus pour leur haute valeur culturelle et environnementale ainsi que leur forte sensibilité aux changements environnementaux. Ces écosystèmes montrent des modifications d’état écologique dues au changement globale en lien avec le réchauffement climatique et l’eutrophisation. Ces milieux, pourtant très nombreux restent encore peu étudiés et ne sont que peu suivis dans le cadre de la Directive Cadre Européenne sur l’Eau. Leur biodiversité reste relativement faible par rapport aux lacs de plaines, et leurs réseaux trophiques simplifiés pourrait rendre ces écosystèmes d’autant plus sensibles à des modifications environnementales. L’évolution des réseaux trophiques des lacs d’altitude peuvent ainsi constituer de bons sentinelles des changements globaux.

Dans ce contexte, le réseau « Lacs Sentinelles » s’est constitué depuis quelques années, regroupant gestionnaires et scientifiques travaillant sur les lacs d’altitude. Il s’est donné pour objectif de développer, centraliser et mutualiser la connaissance sur ces milieux afin d’identifier sur quels types de facteurs il est possible d’influer pour proposer, à terme, des mesures de gestion pertinentes.

Le stage portera sur une trentaine de lacs du massif alpin suivis par les gestionnaires d’espaces protégés (Parcs nationaux des Ecrins, de la Vanoise, du Mercantour), le conservatoire d’espaces naturels de Haute-Savoie, le Centre d’Ingénierie Hydraulique (CIH-EDF) et de la Fédération de Pêche de Savoie.

L’objectif du stage sera d’appliquer le modèle de niche allométrique basé la relation de taille entre proie et prédateur (Gravel et al. 2013) sur les données de lacs d’altitude. Les compartiments biologiques pris en compte seront le phytoplancton, le phytobenthos, le zooplancton, les macro-invertébré et les poissons. Une fois la caractérisation des réseaux trophiques établie, l’enjeu sera d’étudier comment leurs structures sont influencées par les gradients environnementaux, la diversité d’habitats (basé sur végétation aquatique) et la connectivité spatiale.

Nom, qualité et coordonnées des encadrants :
Le stagiaire sera co-encadré par Victor FROSSARD, Florent ARTHAUD (UMR CARRTEL)

Lieu du stage (structure d’accueil et localisation) :
CARRTEL, Université Savoie Mont Blanc, Le Bourget du Lac

Conditions et modalités du stage :
Durée : 6 mois
Temps de travail : 35 H / semaine.
Indemnités : gratification de stage fixé à 15% du plafond horaire de la sécurité sociale (environ 550 €/mensuel)

Compétences requises :
– Stage de niveau master
– Compétences en analyse de données (R).
– Connaissance en écologie trophique et de la biodiversité aquatique.

Conditions et modalités du stage :
Envoyer CV et lettre de motivation à l’attention de Florent Arthaud : [email protected]

Références en lien avec le projet :
Gravel, D. , Poisot, T. , Albouy, C. , Velez, L. and Mouillot, D. (2013), Inferring food web structure from predator–prey body size relationships. Methods Ecol Evol, 4: 1083-1090. doi:10.1111/2041-210X.12103

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].