Structure d’accueil :
Institut d’Ecologie et des sciences Environnementales de Paris (iEES-Paris)
Equipe Biogéographie et Diversité des Organismes du Sol (BIODIS)
Université Paris Est Créteil, 61 Av. du Général de Gaulle, 94000 Créteil

Responsable :
Thomas Lerch, Maître de conférences à l’UPEC et Charlotte Pruvost, doctorante ECT-iEES Paris
Tel : 06.88.51.45.23
Email : [email protected], [email protected]

Contexte du stage :
Nous observons aujourd’hui, une urbanisation croissante et intensive au détriment des milieux ruraux. La présence d’espace vert dans nos villes constitue un besoin social (bien être, lieu de rencontre), économique (diminution de l’utilisation de climatisation avec la réduction de l’îlot de chaleur urbain), sanitaire (filtre de pollution) et écologique (continuités écologiques). Cependant, l’aménagement d’espaces verts en milieu urbain se heurte à un problème systématique, les besoins en substrat fertile. Le sol d’origine étant dégradé par les phénomènes de compaction ou de pollution dû à l’utilisation des zones urbaines (bâtiments, proximité de zones industrielles et de voiries). La solution est encore aujourd’hui d’excaver le sol impropre à la plantation, le mettre en décharge et d’importer de la terre végétale issue des milieux agricoles. Ces manœuvres ont pour conséquences la dégradation des milieux ruraux ainsi que le dégagement important de CO2 dû au transport de la terre végétale et des terres excavées. C’est pourquoi, nous tentons de créer des substrats fertiles (ou technosols) à partir des gisements de matériaux urbains se trouvant sur place. Ces matériaux sont en général des horizons C, c’est-à-dire très profonds, dépourvus de matière organique et donc infertiles, parfois également des déchets de chantiers du bâtiment (béton concassé). Ils peuvent être utilisés pour former la fraction inorganique du technosol. Ces matériaux peuvent être mélangés avec des composts de déchets verts ou de déchets ménagers, qui constitueront la fraction organique du sol en construction.
Un site expérimental a été mis en place, depuis 2013, pour évaluer la fertilité et la pérennité de ces technosols. Il s’agit d’un projet porté par l’Observatoire Départemental de la Biodiversité Urbaine du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis (93), et en collaboration avec l’entreprise Enviro Conseil et Travaux et l’iEES-Paris. Le projet a permis d’ouvrir un sujet de thèse, dont le sujet d’étude est le potentiel de la biodiversité dans la construction de technosol à partir de matériaux urbains.

Objectifs du stagiaire :
Il s’agira d’accompagner un doctorant pour le prélèvement racinaire sur le site expérimental, effectuer le lavage et le scan des racines sous un logiciel d’analyses d’image. L’analyse des scans nous permet d’évaluer le développement racinaire et de faire des hypothèses en lien avec les matériaux utilisés pour former les technosols testés.
Des analyses du développement racinaire ont été faites depuis 2014 et peuvent être intégrées dans l’analyse. Ainsi que des données de macrofaune qui seront générées pendant la même campagne de terrain.
Les analyses statistiques se feront avec le logiciel R.

Profil recherché :
Licence 3 ou Master 1
Intérêt pour les approches naturalistes et le terrain
Connaissances en statistiques et prise en main de R
Parcours scolaire en Ecologie, Environnement, Agronomie, Biologie végétale

Compétences qui seront développées :
Prise en main d’un logiciel d’analyse d’images (WinRhizo)
Connaissance de la biodiversité urbaine, en particulier celle des technosols
Collaboration avec différents acteurs œuvrant dans des projets d’ingénierie écologique (Conseil départemental du 93, entreprise privée)

Durée : 2 mois. Avril : déplacements quotidiens sur le terrain pour les prélèvements (environ 2-3 semaines), Mai : lavage et scan des racines, puis analyses des données.

Candidature : lettre de motivation et CV au format pdf à envoyer à [email protected] avant le 10 mars 2016

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].