Contexte de l’étude

Les cours d’eau ont depuis longtemps été modifiés pour se protéger des crues, produire de l’énergie, assurer les besoins en irrigation de l’agriculture, permettre la navigation ou bien encore fournir des loisirs. Ces usages ont entraîné l’édification d’un grand nombre d’obstacles sur les cours d’eau. Les poissons migrateurs amphihalins, qui doivent assurer des migrations à large échelle pour réaliser leur cycle de vie, sont impactés par ces obstacles. Dans une moindre mesure, les poissons migrateurs dits holobiotiques sont également impactés.
Ces obstacles peuvent être infranchissables, partiellement franchissables ou totalement franchissables. En effet, des dispositifs de franchissement fonctionnels ont été mis progressivement en place et continuent d’être améliorés. Bien que franchissables, les ouvrages ne sont pas totalement transparents.
L’étude du comportement des poissons dans les dispositifs de franchissement est indispensable pour acquérir du retour d’expérience sur les dispositifs existants pour si possible en améliorer la fonctionnalité mais également pour améliorer la conception des futurs dispositifs. Cette étude peut être réalisée au moyen de techniques de marquage-détection (radiopistage, RFID) ayant recours à un nombre significatif de poissons.
Des données de détections, illustrant le comportement des poissons, sont disponibles sur des passes spécifiques anguilles de type brosses et plots ainsi que sur des passes « multi espèces » de type passes à fentes verticales. Ces données peuvent à la fois apporter des éléments de connaissance sur la fréquentation des dispositifs en lien avec la biologie des espèces mais également potentiellement apporter des solutions concrètes d’optimisations des dispositifs.

Objectifs du stage

Le stage ciblera prioritairement les dispositifs de franchissement adaptés aux ouvrages hydroélectriques dans quatre situations données à l’aide de données de détections d’anguilles et de poissons holobiotiques par RFID :

• Sur 2 types de passes spécifiques pour l’anguille :
– Une passe de type « plots »
– Une passe de type « brosses »
• Sur 3 passes à bassins, de type « passe à fentes verticales », dont l’une comporte une section de passe naturelle de type rivière de contournement.

Le déroulement du stage sera le suivant :

1. Dans un premier temps, une synthèse bibliographique permettra de faire le point sur les différents dispositifs de franchissement et leur utilisation par les poissons holobiotiques et les anguilles ;

2. Dans un second temps, l’analyse de données RFID sera menée afin de :

o comparer les différents dispositifs sous l’angle de leur fonctionnalité vis-à-vis des différentes gammes de tailles d’anguilles. Des informations issues des détections permettront d’analyser finement le comportement des anguilles et pourraient fournir de précieuses aides à la conception des futurs dispositifs,
o compléter l’analyse des données déjà effectuée dans Tétard et al. 2014 [1] à partir des données de détection acquises depuis 2014 sur le site de Gambsheim.
o effectuer une analyse de données complète à partir des données acquises sur le site de Strasbourg depuis 2017.

Modalités du stage

Il s’agit d’un stage de Master 2 indemnisé, qui commencera au premier semestre 2018 pour une durée de 6 mois. Le stage aura lieu au LNHE, département de la division Recherche et Développement d’EDF situé à Chatou (Yvelines).

Compétences du stagiaire

Le stagiaire devra avoir des connaissances en hydrobiologie de par sa formation ou son expérience et en particulier :
– des notions de base en hydraulique et sur les passes à poissons ;
– des connaissances de base sur la biologie des espèces concernées (anguille, cyprinidés rhéophiles) ;
– une bonne maîtrise du logiciel R (traitement statistiques).
Le stagiaire devra être autonome, avoir une réelle capacité de synthèse et un bon esprit critique. De bonnes qualités rédactionnelles seront également attendues.

[1] Tétard et al 2014. Étude du comportement des cyprinidés dans la passe à poissons de Gambsheim (Rhin, France) entre 2011 et 2013 – Utilisation de la technique RFID

Contacts

Stéphane Tétard Eric De-Oliveira
EDF Recherche et Développement EDF Recherche et Développement
LNHE LNHE
78401 Chatou 78401 Chatou
Tél. : 01 30 87 78 11 Tél. : 01 30 87 78 25
Mail : [email protected] Mail : [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].