Le complexe Laurencia regroupe une dizaine de genres qui ont récemment été délimités sur les bases de phylogénies moléculaires et constitue avec près de 200 espèces actuellement reconnues l’un des groupes d’algues rouges le plus divers. Très étudiés pour leurs métabolites secondaires, les Laurencia ont aussi la particularité d’être très largement distribué depuis l’équateur jusqu’aux régions tempérées. Nous disposons au laboratoire d’un échantillonnage global pour ce complexe avec plus de 600 spécimens appartenant à tous les genres décrits. Ces spécimens ont fait l’objet d’un génotypage sur la base du marqueur du DNA-barcode (CO1) diverses méthodes de délimitation d’espèces font apparaître entre 200 et 250 entités au sein de ce jeu de donné. L’objectif du projet de master est d :
i) analyser les patrons spatio temporels de la diversification des espèces au sein du complexe Laurencia (Rhodophyta) afin de mieux en comprendre l’impact des événements de réchauffements/refroidissements climatiques passés comme points de comparaisons avec les changements climatiques en cours. Une telle approche permettra de prédire les dynamiques de diversification (spéciation/extinction et changements d’aires de distribution) lors des changements climatiques, sur ce taxon d’intérêt économique.
ii) inférer les conditions environnementales propices à la diversification des Laurencia
Nous analyserons les conditions environnementales propices à la diversification des Laurencia au moyen de modèles de diversification probabilistes, et en particulier à l’aide de modèles pouvant corréler les dynamiques de diversification (spéciation et extinction) aux variations de paramètres environnementaux et au cours du temps. Nous disposons de données environnementales sous forme de rasters qui ont été implémentés dans la base de donnée Bio-Oracle (Tyberghein et al. 2011). En s’appuyant sur les donnés de distribution dont nous disposons et de la littérature nous développerons des modèles de distributions pour chacun des genres du complexe Laurencia.

Un projet de thèse sur les chimiotaxonomie des Laurencia sera probablement déposé à l’ED227.

Porteurs du projet :
Line Le Gall : MCM MNHN (HDR), UMR7205 [email protected]
Florence Rousseau : MC UPMC, UMR7205 [email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].