1.- DESCRIPTION DU SUJET
Les lombriciens en raison de leur impact sur le fonctionnement des sols et leurs interactions avec les microorganismes du sol, participent au recyclage des matières organiques contribuant ainsi de manière significative à la fourniture de nombreux services écosystémiques par les sols (Blouin et al 2013). La majorité des études sur le rôle des lombriciens dans le recyclage de la matière organique ont été conduites à l’échelle des groupes fonctionnels et leurs effets à l’échelle (sub-) spécifique restent peu documentés. Ces rares études montrent une forte variabilité interspécifique dans (i) la sélection, (ii) l’ingestion, (iii) l’assimilation et (iv) l’excrétion des matières organiques ainsi que dans (v) leur impact sur les communautés de microorganismes intervenant dans la dégradation des matières organiques (Wright, 1972 ; Ferrière 1980 ; Shipitalo et al 1988 ; Jégou et al 2001).

Objectifs
1. Mesurer l’impact spécifique de 4 espèces lombriciennes sur la structure des communautés microbiennes du sol après mise à disposition de trois matières organiques différentes en conditions contrôlées en laboratoire.
2. Compte tenu des fortes interactions entre les activités lombriciennes et les activités microbiennes, comment évoluent les communautés microbiennes après passage dans le tube digestif des 4 espèces lombriciennes testées (T0 vs T10 et T20 jours) ?
3. Si des différences existent selon les espèces lombriciennes testées, quelles en sont les conséquences sur le recyclage des matières organiques ?

Proposition de calendrier
Avril
· Mise en oeuvre de l’expérimentation (démarrage au 15 avril)
· Suivi de l’expérimentation sur 20 jours (T0, T10, T20)
Mai
· Dépouillement de l’expérimentation
· Récupération des échantillons de déjections et de matières organiques non consommées
· Analyses de la structure des communautés microbiennes du sol (extraction d’ADN, Terminal
Restriction Fragment Length Polymorphism – T-RFLP)
Juin
· Finalisation du rapport écrit

2- PROFIL RECHERCHE
Formation
M1 Microbiologie
Profil / Qualités
Intérêts pour les approches expérimentales,
Maîtrise des outils de biologie moléculaire,
Maîtrise des outils et des méthodes statistiques (logiciel R),
Bonne capacité de rédaction
Durée du stage
Min 2 mois à partir de avril 2016 (dates à définir après échanges)

3.- MODALITES D’ACCEUIL
Structure d’accueil : UMR CNRS EcoBio – OSUR
Campus de Beaulieu
35042 Rennes
Et
UMR CNRS EcoBio – OSUR
Station Biologique de Paimpont
35380 Paimpont

Responsable du stage : Cécile Monard & Kevin Hoeffner
Indemnité : Indemnités forfaitaires + frais de déplacements
Hébergement : A la charge du stagiaire
Possibilité de logement à la Station Biologique de Paimpont
Date limite de candidature : 08/04/2016
Contact : Envoyer un CV et une lettre de motivation à :
[email protected]
[email protected]

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].