Contexte et objectifs :
La connectivité des habitats joue un rôle critique dans la viabilité des espèces (Hargrove et al., 2004) et la préservation des processus écosystémiques. Pour la faune, le réseau routier constitue une des principales sources de discontinuité entre populations. Il est par exemple estimé que 16700 vertébrés sont victimes de collisions routières chaque année entre avril et octobre au Canada (Garah et al.,2015) ou encore entre 89 et 340 millions d’oiseaux chaque année aux Etats-Unis (Loss et al., 2014). On parle de point de conflit lorsque les déplacements de la faune ou plus largement une continuité écologique sont interrompus ou contraint par une infrastructure linéaire (Rogeon & Girardet, 2011). Un point de conflit n’entraîne pas nécessairement de la mortalité sur la faune.
Les nécessaires compromis entre préservation de la biodiversité, exploitation des sols et réseaux de circulation nécessitent la mise en place de mesures permettant d’identifier et si besoin de restaurer les continuités écologiques dans les territoires. Les Schémas régionaux de cohérence écologique (SRCE) ont été mis en place dans cette optique par les Régions et les DREAL.
En 2016, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, l’État, le CEREMA, la FRAPNA, la FRC et la LPO Auvergne-Rhône-Alpes ont cosigné une convention pour la mise en œuvre du SRCE de Rhône-Alpes. Celle-ci a notamment pour but d’identifier les points de conflits pour la faune sur le réseau routier. C’est dans ce contexte que s’inscrit ce stage, financé entre autre par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
L’objectif du stage est de contribuer à la définition des points de conflits dans la région sur la base de l’analyse des données de mortalité disponibles dans les bases de la LPO. Le résultat attendu du travail consiste notamment en la production d’une carte prédictive des points de conflits qui sera remise à la Région et la DREAL afin de contribuer au SRCE.
Le Centre d’Ecologie Fonctionnelle et Evolutive assurera l’accueil et l’encadrement méthodologique du stagiaire sous la direction de la LPO Auvergne Rhône-Alpes.

Données disponibles :
La LPO centralise des données faunistiques collectées de manière opportuniste mais aussi plus ponctuellement de manière protocolée. Elles sont consignées dans des bases de données en ligne accessibles à tout naturaliste (base de données Visionature). Actuellement plus de 10 millions d’observations sont disponibles dans la région (12 départements) dont plus de 30 000 concernant des cas de collision routière. En complément, des données sur des tronçons-échantillons vont être collectées, en amont et parallèlement au stage, pour abonder le jeu de données.

Méthodes :
L’analyse des données s’appuiera sur des méthodes de modélisation statistique appropriées pour le traitement des données issues d’échantillonnages opportunistes, comme les modèles de processus ponctuels (Renner et al., 2015). Cette phase de modélisation sera ajustée au regard des résultats d’une analyse exploratoire poussée des données, élaborée en concertation avec les encadrants du CEFE et de la LPO.

Missions :
Il s’agira notamment de :
– qualifier la pression de prospection et étudier son effet sur la collecte des données,
– étudier l’effet des variables environnementales sur la mortalité,
établir une carte prédictive des points de conflits pour la faune et le réseau routier.

Conditions requises :
– Niveau : master 2 professionnel en écologie,
– Goût prononcé pour l’analyse de données
– Bonne maîtrise des méthodes de statistiques de base pour l’analyse de données écologiques : modèles linéaires, GLM, analyse multivariée (ACP)
– Connaissance pratique des environnements Qgis et R et goût pour leur utilisation
– Connaissances naturalistes appréciées,
– Capacités rédactionnelles.

Durée du stage et conditions d’accueil
– Stage d’une durée de 6 mois (1er mars – 31 août)
– Equipes d’encadrement : LPO Auvergne-Rhône-Alpes et équipe Biogéographie et Ecologie des Vertébrés du CEFE
– Accueil dans les locaux du CEFE à Montpellier, déplacements réguliers en Auvergne-Rhône-Alpes pris en charge
– Gratification selon montant minimum légal, et prise en charge des frais de missions
– Ordinateur fourni avec suites logicielles, outils bibliographiques.

Envoi des candidatures et recrutement :
– Adresser CV et lettre de recommandation par mail uniquement à l’attention de [email protected] et [email protected]

Clôture des candidatures : 15 novembre 2017
Aucun renseignement ne sera donné par téléphone.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].