Institution d’accueil: ISARA Lyon (www.isara.fr), Département Agroécologie et Environnement
L’étudiant sera basé à l’ISARA à Lyon.
Durée: 6 mois
Date de début: Février 2016
Plusieurs travaux ont démontré que la diversification au sein des systèmes de cultures pourrait favoriser la productivité et la résilience de ces systèmes notamment vis-à-vis des bioagresseurs. Par exemple, l’utilisation d’un mixte de variété et d’associations d’espèces au sein de systèmes céréaliers limiteraient le développement des maladies et des ravageurs (Finckh et al. 2000). De telles pratiques de diversification pourraient également améliorer les performances agronomiques des systèmes (rendement et qualité du grain) et leur stabilité face aux différents stress biotiques et abiotiques (Finckh et al. 2000; Kiær et al. 2012).
L’objectif de ce stage est d’examiner, en conditions réelles chez les agriculteurs, comment l’utilisation d’un mélange de deux variétés de blé et l’association avec une légumineuse (trèfle) affecte le développement du couvert végétal ainsi que l’état sanitaire de la céréale (particulièrement l’apparition et l’intensité des maladies foliaires).
Au cours de ce stage, le stagiaire devra, à l’aide de la littérature scientifique mais également d’informations qu’il pourra recueillir auprès d’experts reconnus dans le domaine, élaborer un protocole de caractérisation de l’état du couvert végétal et d’identification et quantification des principales maladies foliaires du blé.
Dans un second temps, le stagiaire mettra en pratique ces protocoles sur le terrain pour récolter des données au sein d’essais plein champ mis en place dans 6 exploitations agricoles. Il devra ensuite analyser et interpréter les données recueillies pour discuter des liens potentiels entre niveau de diversification du système, l’état du couvert et les maladies foliaires du blé. Selon l’intérêt et les compétences du stagiaire, des données sur la faune arthropode présente au sein de la couverture végétale (blé seul et en association) pourront également être récoltées et utilisées pour discuter du lien potentiel entre pratiques de diversification, état du couvert et structure et composition de la faune arthropode présente.
Indemnités de stage : 554 /mois.
Profil et compétences: Stagiaire de fin d’études Ingénieur agri/agro ou Master 2. Compétences et autonomie en suivis d’expérimentations in-situ, compétences en analyse de données et statistiques. Connaissances en agronomie. Des connaissances en phytopathologie seraient un plus. Permis B. Rigueur, autonomie, méthodologie, esprit d’équipe. Ce stage s’intègre dans un projet de recherche et l’étudiant sera susceptible d’être aidé et d’aider les autres participants du projet.
CV et lettre de motivation à envoyer à [email protected] avant le 30 Novembre 2015

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].