Résumé:
Depuis les années 1950, l’intensification agricole a permis de répondre à une demande alimentaire croissante en améliorant d’une part les conditions de croissance des cultures (applications de fertilisants, etc.), et en diminuant d’autre part l’impact des espèces compétitrices ou pathogènes sur les rendements agricoles (applications d’herbicides, d’insecticides, etc.). Bien que certains auteurs aient estimé que les techniques de protection des cultures permettent de réduire de 74% les pertes de rendement liées aux espèces adventices (Oerke, 2006), de récentes études suggèrent qu’il est possible de réduire de moitié l’application d’herbicides tout en maintenant les rendements agricoles (Gaba et al., 2016). Ces résultats divergents appellent à une caractérisation exhaustive de l’impact des adventices sur la production agricole.
Ce stage comprendra une revue de littérature (recherche et lecture d’articles scientifiques) visant à acquérir les données issues d’études liées aux relations adventices-rendements puis à analyser ces données (méta-analyse) afin de déterminer l’effet des adventices sur la production agricole. Les résultats obtenus seront interprétés au regard des mécanismes écologiques potentiellement en jeu avec l’appui des scientifiques présents dans le consortium du projet FRB CESAB Disco-Weed.

Mots clés:
Adventices, Rendements agricoles, Agroécologie, Compétition

Références bibliographiques:
Oerke, E.-C. 2006. Crop losses to pests. The Journal of Agriculture Science, 144: 31-43.
Gaba, S., Gabriel, E., Chadoeuf, J., Bonneu, F. and Bretagnolle, V., 2016. Herbicides do not ensure for higher wheat yield, but eliminate rare plant species. Scientific Reports, 6: 30112.

Techniques mises en oeuvre:
– Revue de littérature
– Lecture d’articles scientifiques et extraction de données
– Analyses statistiques
– Interprétation des résultats et rédaction

Compétences particulières exigées:
– Connaissances en écologie niveau Master 2
– Excellent niveau d’anglais
– Bonnes compétences en analyses statistiques sur R

Encadrement:
Le stage se déroulera à l’UMR Agroécologie de l’INRA Dijon et sera co-encadré par
– Bérenger Bourgeois, chercheur post-doctoral (INRA Dijon, [email protected])
– Sabrina Gaba, directrice de recherche (INRA Dijon, [email protected])
– Laura Armengot, chercheure (FiBL Suisse)

Dates:
Le stage M2 commencera début 2018 pour une durée de 4 à 6 mois, les dates précises de début et fin de stage seront à définir avec l’équipe d’encadrement.

Veuillez envoyer votre CV et une lettre de motivation à Bérenger Bourgeois et Sabrina Gaba.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].