En Europe, la forte abondance des tiques (Ixodes ricinus) est liée à l’augmentation de leurs hôtes de reproduction principaux, les chevreuils, qui déplaceraient les tiques des bois vers les pâtures, haies et jardins, induisant différents risques et maladies à l’échelle des territoires (encéphalite à tiques, maladie de Lyme). Face à ce constat, les écologues de la faune sauvage et les épidémiologistes collaborent depuis de nombreuses années afin de trouver des stratégies de lutte contre l’émergence de maladies à tiques sur les animaux domestiques et l’homme. Jusqu’ici, le rôle potentiel du paysage (e.g. pourcentage de haies, pourcentage d’agriculture biologique) sur le comportement spatial des cervidés et ainsi, la transmission des maladies à tiques reste peu exploré. Si certains aménagements paysagers et pratiques agricoles peuvent constituer un levier dans la gestion de ce risque sanitaire, il est essentiel de comprendre comment ces aspects biologiques sont perçus par la société.

Dans ce contexte, nous nous intéresserons à caractériser la perception sociétale du paysage sur le risque sanitaire lié aux tiques par le chevreuil, et à la confronter aux connaissances biologiques sur le sujet

Objectifs du stage
Réalisé au sein de la Zone Atelier Pyrénées-Garonne (ZA PYGAR), le stage proposé aura pour objectif d’évaluer l’influence du paysage et des pratiques agricoles sur la perception du risque tique.
Les missions reliées plus spécifiquement à ce stage seront donc :
1) Etude bibliographique sur les facteurs paysagers déterminant la répartition et l’abondance de tiques via le chevreuil, et sur la perception sociétale associée.
2) Recueil des données cartographiques accessibles
3) Co-construction d’un plan d’échantillonnage sur la base des données biologiques lié au risque tique recueillies sur le Chevreuil (p. ex. prévalence en tiques) en vue de l’étude des relations paysage – chevreuil – homme
4) Choix et mesures d’indices de caractérisation du paysage via l’utilisation de Systèmes d’Informations Géographiques
5) Réalisation d’entretiens sociologiques auprès des acteurs locaux (éleveurs, agriculteurs, chasseurs, jardiniers) au sein des zones ciblées par le plan d’échantillonnage
6) Analyse des relations entre paysage et risque sanitaire

L’ensemble de ces résultats alimentera les réflexions quant à la définition de création d’un outil d’aide à la décision pour encourager les aménagements paysagers et pratiques réduisant le risque sanitaire lié à la tique du chevreuil. Le sujet proposé s’intègre dans le programme CERVIMATIQUE, regroupant plusieurs partenaires français.

Compétences requises
Nous cherchons une personne de niveau Master (M1 ou M2) présentant une forte motivation pour l’agroécologie du paysage et une ouverture sur les sciences humaines et sociales. Une bonne maitrise des Systèmes d’Information Géographique (ArcGIS) et des statistiques (R) est conseillée. Avoir le permis de conduire est un plus.

Caractéristiques du stage
Durée du stage : de 2 à 6 mois, à définir avec le/la candidat/e
Indemnité de stage : tarif en vigueur (environ 560€ par mois)
Lieu d’accueil et partenariat : Le stage se déroulera au sein du laboratoire DYNAFOR à Castanet Tolosan, près de Toulouse (31)
Encadrement : Pr Camille DUMAT (Toulouse INP-ENSAT, [email protected]) et Dr UROY Léa (EI Purpan, [email protected]). Le/la stagiaire sera inclus dans un réseau d’acteurs, en particulier : CEFS UR 0035, Toulouse, Hélène Verheyden, INRAE Toulouse, Comportement et Ecologie de la Faune Sauvage, [email protected]; CERTOP UMR5044, Toulouse (Geoffrey Carrere) ; ASTRE UMR 1309, Montpellier (Aurélie Binot) ; MNHN, [email protected]; ENVT, [email protected]

Contacts
Un CV et une lettre de motivation seront à envoyer avant le 15 février 2022 à Camille DUMAT ([email protected]) et Dr UROY Léa (EI Purpan, [email protected]).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].