Objectifs du stage :
Avec plus de 4 800 ha dont 3 550 hectares de forêt domaniale, 138 ha de terres agricoles et quelques 45 ha de squares et jardins, Saint-Germain-en-Laye est la plus grande commune des Yvelines. C’est une ville verte au cœur des enjeux de connectivités écologiques établis par le Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE) d’Ile-de-France. La reconquête de l’espace urbain se base sur une volonté forte d’harmoniser bâti et nature, dans le respect de l’environnement et de l’économie durable.

La ville de Saint-Germain-en-Laye mène plusieurs actions environnementales visant à protéger et favoriser la biodiversité sur son territoire, néanmoins il est aujourd’hui nécessaire pour ses services et ses usagers de formaliser l’ensemble des connaissances et des actions déjà portées par la ville dans un document unique, et c’est vers la réalisation d’un Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) que Saint-Germain-en-Laye souhaite se tourner.

Le stagiaire aura en charge le lancement de l’ABC de la ville de Saint-Germain. Il devra réaliser le bilan des connaissances scientifiques en termes de biodiversité présente sur le territoire puis mettre en évidence les enjeux en termes d’écologie fonctionnelle ainsi que les groupes taxonomiques où la connaissance sera à renforcer. La mise en évidence cartographique des enjeux du territoire en matière de protection et de restauration de la biodiversité sera ensuite à définir, associée à des propositions de gestion.

Enfin, un travail de médiation scientifique est à lancer pour initier une dynamique de sensibilisation à la biodiversité pour l’ensemble des acteurs communaux : élus, techniciens, associations, population… La démarche s’appuiera notamment sur les sciences participatives, au travers du programme Vigie Nature porté par le Muséum National d’Histoire Naturelle.

Méthodologie :
En partenariat avec les associations du territoire francilien et les structures scientifiques qui portent ce programme, le stagiaire s’appuiera sur la démarche proposé par le Ministère de la transition écologique et solidaire (Cf. Référence ci avant).

Cette démarche se déroulera en quatre phases :
• Bilan des connaissances existantes,
• Prospections et inventaires complémentaires,
• Proposition d’un plan de gestion à court terme sur la base des grandes orientations paysagères arrêtées dans le SRCE et le PLU et propositions d’orientations de gestion à plus long terme à soumettre aux équipes techniques.
• Proposition d’un plan de médiation pour intégrer les avis des usagers du territoire et mise en place d’un plan de communication et d’animation autour de la production de l’ABC

Un premier travail consistera à centraliser les données existantes dans les différentes bases de données, auprès des partenaires institutionnels et associatifs afin de créer une base de données propre à l’ABC. Un travail d’expertise et d’analyse de cette base permettra de mettre en évidence les différents groupes taxonomiques à prospecter.
Le stagiaire aura la charge de lancer les études adéquates en utilisant les marchés publics mis à sa disposition. Un travail sur les suivis naturalistes sera ensuite proposé avec la mise en place de protocoles de suivis standardisés. Ces actions seront accompagnées de recommandations qui seront à intégrer dans le futur plan de gestion.
Enfin, dans le cadre du travail de médiation scientifique autour de l’ABC, le stagiaire aura en charge l’organisation d’une animation dans le cadre de l’édition 2018 de la « Fête de la Nature » et s’impliquera dans l’organisation de la journée « Cadre de vie » portée par la Direction lors des Journées Européennes du Patrimoine.

Calendrier de réalisation du stage : Stage de 6 mois à pourvoir dès février – mars 2018
Localisation : au centre administratif de la ville , 86 rue Léon Desoyer 78100 Saint-Germain-en-Laye, accès RER A

Candidatures à envoyer avent le 1er mars à :

 

PROFIL DU STAGIAIRE
Etudiant en Master 2 Ecologie et Biodiversité, parcours gestion et conservation de la biodiversité

COMPETENCES ET CONNAISSANCES
– Solides connaissances scientifiques en écologie, compétences en analyses statistiques (maîtrise du logiciel R apprécié), en manipulation de données, compétences naturalistes appréciées sur au moins 1 groupe taxonomique (faune ou flore)
– Compétences en gestion de base de données naturalistes
– Maitrise d’un logiciel de géomatique, ArcGIS 10 ou QGIS
– Connaissances en informatique de bureau (Word, Excel, Powerpoint)

QUALITES REQUISES
– Aptitude au travail en transversalité, au sein d’équipes pluridisciplinaires
– Qualités relationnelles, adaptabilité aux interlocuteurs : des scientifiques aux porteurs de projets opérationnels (gestionnaires d’espaces, aménageurs du territoire, associations)
– Qualités rédactionnelles dans les domaines scientifiques, naturalistes et techniques
– Aptitude à l’animation de réunions publiques, aisance à l’oral
– Rigueur, sens des responsabilités et aptitude à la prise de décisions ;
-Esprit d’analyse et de synthèse

CARACTERISTIQUES PARTICULIERES
– Etre titulaire du permis B

Références dans le domaine :
Ministère de la transition écologique et solidaire, guide 2014 «Atlas de la biodiversité communale : S’approprier et protéger la biodiversité de son territoire, guide ABC ».
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/atlas-biodiversite-communale
Appel à projet de l’AFB :
https://www.afbiodiversite.fr/fr/actualites/les-atlas-de-la-biodiversite-communale-soutenus-par-lagence-francaise-pour-la

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].