Titre : Le baguage des Chauves-souris (1936-1988) : historique et évolution des pratiques naturalistes
Discipline : Sciences humaines et sociales, Histoire des sciences, technologies, sociétés, biologie de la conservation, écologie
Lieu du stage : Muséum national d’Histoire naturelle, UMR 7204 CESCO, Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation, 43 rue Buffon, CP 135, 75005 Paris & Centre Alexandre-Koyré (UMR 8560), 27, rue Damesme, 75013 Paris
Encadrement :
• Julie Marmet, Coordinatrice des opérations de capture des Chiroptères, MNHN – UMR 7204 CESCO & UMS 2006 Patrimoine Naturel ; 43 rue Buffon, CP 135, 75005 Paris ([email protected], tel : 01 40 79 57 64) – Co-direction du stage, accueil du stagiaire au sein de l’UMR 7204 CESCO
• Serge Reubi, Maître de conférences du Muséum, Centre Alexandre-Koyré (UMR 8560), 27, rue Damesme, 75013 Paris ([email protected]) – Co-direction du stage
• Clément Léger, Bibliothécaire-assistant, Responsable de la Documentation de l’expertise et des bibliothèques d’écologie (UMR CESCO et UMS Patrinat), MNHN – Direction générale déléguée aux collections ([email protected])

Niveau : Master 1 ou 2
Durée et gratification : 5 mois (stage gratifié)
Dates prévues : à faire en 2021, dates à définir en fonction des périodes de stage des Master

Contexte :
Le stage est le fruit d’une réflexion à l’interface entre deux disciplines, les Sciences de la conservation et l’Histoire des Sciences. Il fera le lien entre, 1) le projet Chiroptères, visant à mieux comprendre les processus démographiques des Chiroptères et d’identifier les causes de leur déclin (projet financé par le l’UMR CESCO mené par J. Marmet), et 2) le projet AmateurS (financé par l’ANR dont Serge Reubi est membre, ANR-18-CE27-0027) dont le but est de comprendre les pratiques de recherche amateur.

Sujet :
Des opérations de baguage de Chiroptères ont été coordonnées par le MNHN, de 1936 à 1988, dans le but de mettre en évidence des grands déplacements migratoires. Pendant plus d’un demi-siècle, des naturalistes, des spéléologues et des amateurs ont ainsi posé plus de 100 000 bagues sur l’ensemble du territoire français. Suite au déclin dramatique des populations, l’engouement pour le baguage s’est peu à peu estompé et s’est « officiellement » arrêté en 1976, bien qu’il se soit poursuivi jusqu’à la fin des années 1980.
Ces opérations sont documentées dans des archives conservées au MNHN, collection inédite parmi laquelle on retrouve : les registres de baguage, les fiches de contrôle de bagues, les correspondances entre le MNHN et les bagueurs, des questionnaires soumis aux bagueurs, des recommandations, des bagues, des carnets de terrain et de la bibliographie. Cette documentation originale n’a cependant jusqu’ici guère servi à produire des travaux. Pourtant, à partir de ce jeu de données de très grande valeur, il est possible de mener différentes enquêtes qui s’inscrivent dans autant de centres d’intérêt du Muséum et recoupent les objectifs du stage.
Jusqu’à présent, seules les données issues des registres de baguage ont été saisies (2012). Ces données font actuellement l’objet de travaux en écologie dont l’objectif principal est de mieux comprendre les processus démographiques des populations de Chiroptères et d’identifier les causes de leur déclin.
En parallèle de l’approche écologique, nous souhaiterions aborder ces archives sous l’angle de l’histoire des sciences et des savoirs. Le stage proposé s’inscrit dans un renouveau de l’intérêt porté à l’histoire et à l’épistémologie des sciences au Muséum, et plus particulièrement à travers les collections scientifiques (objets, spécimens, archives). Il a pour objectifs de dresser un état des lieux des fonds conservés au Muséum. La richesse de la documentation est en effet remarquable et réclame avant toute chose d’être inventoriée. L’analyse de ce matériel permettra de retracer l’historique du baguage des Chiroptères (acteurs/réseaux, recommandations, évènements clés, etc.), et nourrira la compréhension des pratiques de baguage et de leurs transformations, ainsi que les modalités de leur circulation entre le Muséum et les bagueurs ; elle permettra également de saisir les réseaux des bagueurs et leurs relais, et leurs mutations ; complétée par des enquêtes ponctuelles dans les archives de groupes relais (sociétés de spéléologie, troupes de scouts, ….), elle servira à comprendre les pratiques de recherche amateur et autorisera des échanges fructueux avec le projet AmateurS ; elle mettra en évidence l’évolution de la déontologie et du rapport à l’animal au sein de la communauté des chiroptérologues, question centrale dans le cadre des formations à la pratique de la capture des Chiroptères dispensées aujourd’hui auprès des chiroptérologues par l’UMR CESCO (coordination : J. Marmet).

L’étude historique des pratiques de baguage qui sera produit lors de ce stage est indispensable pour mener à bien les analyses en écologie, notamment pour évaluer la qualité des données récoltées et le contexte d’acquisition. Ce travail permettra par exemple d’éclairer les situations des personnes ayant bagué des chauves-souris : s’agissait-il de professionnels ou d’amateurs ?
Par ailleurs, la question de l’évolution des pratiques qui sera abordée viendra alimenter les discussions en cours sur la déontologie, notamment dans le cadre de la formation à la pratique de la capture des Chiroptères. Cet examen historique permettra aussi de mieux comprendre les réticences de certains chiroptérologues vis-à-vis du marquage (pose de bagues, pose de transpondeurs, etc.) des Chiroptères, sujet sensible au sein du réseau des chiroptérologues, la période de baguage ayant visiblement marqué les esprits.
Enfin, ce stage part entre autres de l’hypothèse que les opérations de baguage de Chauves-souris menées en France de 1936 à 1988 peuvent être lues comme une première forme de ce que nous appelons aujourd’hui les sciences participatives. Ce faisant, ce stage permet de saisir l’historicité du développement contemporain des sciences participatives. Il s’agit d’interroger l’éventuel caractère matriciel des baguages de Chauves-souris coordonnés par le MNHN dans l’histoire du développement des sciences participatives.

Méthodes et techniques employées :

Méthodes classiques de traitement de la documentation archivistique ; critique des sources ; méthodes d’histoire orale pour les bagueurs actifs dans les années 1960-1980.

Rôle du stagiaire dans le déroulement du projet :

Il est attendu du-de la stagiaire en premier lieu l’établissement d’un inventaire des archives du Muséum et l’identification, sur la base de celles-ci, des fonds complémentaires en région (sociétés locales d’histoire naturelle, spéléologues, …). En second lieu, sous la direction des encadrants du stage, il ou elle rédigera un mémoire de recherche retraçant l’histoire du baguage en s’intéressant plus particulièrement aux pratiques et aux réseaux d’acteurs. Enfin, le ou la stagiaire aura l’opportunité de dégager des pistes de recherche potentielles et d’alimenter les réflexions sur l’évolution de la déontologie.
En fonction des résultats, il sera possible de rédiger une publication avec mise en ligne sur le dispositif Hyper-Article en Ligne (HAL) assurée par la Bibliothèque centrale du MNHN.
Compétences à acquérir au cours du stage :
– Initiation à la recherche, notamment à travers une expérience de travail en interdisciplinarité entre histoire des sciences et conservation de la biodiversité ; méthodes : recherches en archives, analyses de données, entretiens. Un point essentiel concerne notamment la constitution d’un corpus de documents (en l’occurrence de sources manuscrites) en vue de son exploitation dans une perspective d’histoire des sciences et des techniques naturalistes.
– Construction d’un historique.
– Réflexion sur l’évolution du réseau, de la déontologie et du rapport à l’animal.
– Définition de questions de recherche suite à l’analyse du matériel.

Merci d’adresser vos candidatures (CV, lettre de motivation & recommandations) à Julie Marmet, [email protected], Objet : Candidature stage baguage Chiroptères.

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].