Lors de cette conférence, Olivier Labussière présentera comment les sociétés thermo-industrielles se sont émancipées de l’espace durant deux siècles par la puissance de la dot minérale. La possibilité de tirer partie d’une matière déjà concentrée à l’échelle des temps géologiques (ex. le charbon, le pétrole, le gaz) a conduit au développement d’une économie extractive et de modes de vie à fort impact sur l’environnement. La problématique climat appelle à réviser ce schéma. Les processus contemporains de transition ouvrent une question nouvelle, celle des liens à faire dans l’espace avec des sources d’énergie dispersées et de faible intensité (ex. le soleil, le vent, les marées, les flux de chaleur). Partant d’études de cas, la conférence proposera des pistes pour problématiser ces dynamiques d’expansion des nouvelles technologies de l’énergie dans l’espace, et les enjeux d’habitabilité, de justice et de gouvernance qu’ils suscitent.

+ d’informations > https://climatbd.uqo.ca/index.php/conferences/
Inscription gratuite > https://forms.gle/uEzeDnxq5HJ2fCtE8

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].