STAGE Printemps / Eté 2016
Niveau Master 2 / DAA
Agroécologie – Agronomie – Ecologie des interactions plantes-abeilles

Contribution de l’activité pollinisatrice des insectes au rendement du colza d’hiver

Pour télécharger l’offre en PDF :
https://dl.dropboxusercontent.com/u/82537017/Offre_stage_Terres_Inovia%202016_M2_Agroecologie.pdf

STRUCTURE D’ACCUEIL
Le/la stagiaire sera basé(e) dans l’équipe Pollinisation & Ecologie des Abeilles de l’Unité de Recherche INRA 406 Abeilles & Environnement en Avignon, dont l’activité porte sur les phénomènes responsables du déclin des populations d’abeilles et leurs conséquences sur les écosystèmes et la production agricole. L’unité fait partie de l’UMT PrADE.

CONTEXTE DU STAGE
Ce stage sera réalisé dans le cadre des travaux menés en collaboration par l’INRA et Terres Inovia (l’institut technique des cultures oléoprotéagineuses et du chanvre industriel, anciennement le CETIOM) afin d’évaluer la contribution des insectes pollinisateurs dans l’élaboration du rendement chez les cultures oléagineuses. Le modèle retenu ici est le colza d’hiver, première culture oléagineuse en France, qui peut être largement auto-fertile (par autopollinisation passive) et qui possède de surcroît de grandes possibilités de compensation grâce à sa floraison indéterminée. Mais sa floraison précoce et massive offre à la fois nectar et pollen, et peut attirer une abondante faune floricole.

OBJECTIFS
L’enjeu opérationnel est alors de déterminer dans quelle mesure l’activité pollinisatrice des insectes affecte, ou non, le rendement quantitatif et qualitatif en conditions de production. L’approche basée sur le suivi et le traitement de plantes individuelles utilisée en Suède (Bommarco et al. 2012) n’est pas possible en France du fait de la période de croissance beaucoup plus longue et le développement des plantes qui en résulte. On utilisera donc une approche de terrain qui s’appuie sur le protocole FAO (Vaissière et al. 2011 ; Cunningham & Le Feuvre 2013) : un front d’insectes pollinisateurs sera obtenu par l’apport de colonies d’abeilles mellifères et/ou l’existence d’une zone riche en insectes pollinisateurs sauvages sur un seul côté de quelques parcelles homogènes de grande taille de façon à obtenir un gradient de densité d’insectes pollinisateurs sur une distance d’au moins 550 m dans chacune de ces parcelles.
Le/la stagiaire effectuera des relevés de terrain dans ces parcelles de production pendant toute la période de floraison du colza. Les relevés porteront sur la masse florale, l’activité de butinage et la composition de la faune pollinisatrice, l’activité pollinisatrice (grains de pollen/stigmate), ainsi que sur les composantes du rendement. Le rendement machine sera mesuré à la récolte directement sur des bandes parallèles au front de pollinisateurs et, si possible, sur l’ensemble de la parcelle (moissonneuse-batteuse avec GPS). On mesurera aussi en laboratoire la charge pollinique des stigmates exposés pendant toute la période effective de pollinisation et recueillis à différentes distances du front de pollinisateurs sur au moins une parcelle. L’étudiant(e) pourra aussi participer de façon ponctuelle à une ou deux autres expérimentations pour élargir sa compréhension des problématiques liées aux abeilles et à la pollinisation.

COMPÉTENCES REQUISES ET CONTRAINTES
Etudiant(e) autonome et dynamique, avec un goût pour le travail de terrain associé à de la rigueur et un bon sens de l’organisation. Intérêt pour les analyses statistiques des données expérimentales un plus. Pas d’allergie aux piqûres d’abeilles. Permis B obligatoire. Les relevés pendant la période de floraison du colza seront effectués dans la zone d’étude retenue, sans doute en dehors de la région PACA.

PERIODE ET ALLOCATION DE STAGE
6 mois avec début possible du 1er février jusqu’au 15 mars 2016 ; allocation au forfait administration, soit 554,40 € par mois

CANDIDATURE
Lettre de motivation + CV incluant les coordonnées téléphoniques de deux référents professionnels (par ex. ancien employeur ou encadrant, maître de stage) à envoyer par courrier électronique à :

Bernard VAISSIERE (Chargé de Recherche INRA ; encadrant) – tél : 04.32.72.26.37 ; mail [email protected]
Nicolas CERRUTTI (Ingénieur Terres Inovia ; co-encadrant) – mail [email protected]

REFERENCES
Bommarco R, Marini L, Vaissière BE. 2012. Insect pollination enhances seed yield, quality, and market value in oilseed rape. Oecologia 169:1025-1032 (IF2011 = 3,41 ; doi : 10.1007/s00442-012-2271-6)
Cunningham SA, Le Feuvre D. 2013. Significant yield benefits from honeybee pollination of faba bean (Vicia faba) assessed at field scale. Field Crops Res. 149:269-275 (doi: 10.1016/j.fcr.2013.05.019).
Vaissière BE, Freitas BM, Gemmill-Herren B. 2011. Protocol to detect and assess pollination deficits in crops : a handbook for its use. FAO, United Nations, Rome, 81 pp. http://www.fao.org/docrep/013/i1929e/i1929e00.pdf

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].