STAGE Printemps / Eté 2016
Niveau Master 2 / DAA
Ecologie comportementale et écophysiologie de la pollinisation

Période d’attractivité et période effective de pollinisation chez le colza en production de semence hybride

Pour télécharger l’offre en version PDF : https://dl.dropboxusercontent.com/u/82537017/Offre_stage_POLAPIS_2016_M2_Ecophysiologie.pdf

STRUCTURE D’ACCUEIL
Le/la stagiaire sera basé(e) dans l’équipe Pollinisation & Ecologie des Abeilles de l’Unité de Recherche INRA 406 Abeilles & Environnement d’Avignon, dont l’activité porte sur les phénomènes responsables du déclin des populations d’abeilles (Anthophila) et leurs conséquences sur les écosystèmes et la production agricole. L’unité fait partie de l’UMT PrADE, basée en Avignon.

CONTEXTE DU STAGE
Ce stage sera réalisé dans le cadre du programme FEAGA 2013-2016 POLAPIS, coordonné par Bernard VAISSIERE, dont l’ANAMSO et l’ITSAP sont partenaires : Optimisation de la pollinisation d’une culture par les abeilles domestiques et sauvages, approche intégrée de la gestion du cheptel et de la conduite des colonies. Le modèle retenu est la culture de colza en production de semence hybride, système qui a pour particularité d’alterner au sein d’une même parcelle des planches d’une lignée mâle fertile (fleurs hermaphrodites) pour fournir le pollen à des planches d’une lignée mâle stérile (fleurs dépourvues de pollen) sur laquelle sera récoltée la semence hybride. Ce dispositif offre une culture à floraison massive où la ressource est partitionnée entre des patchs de fleurs pourvues à la fois de nectar et pollen, et des patchs de fleurs avec seulement du nectar, ce qui peut permettre d’aborder des questions d’écologie fondamentale.

OBJECTIFS
L’enjeu opérationnel dans un tel système est de maximiser les transferts de pollen des anthères de la lignée mâle fertile vers les stigmates de la lignée mâle stérile. Une question clef concerne la relation fonctionnelle entre l’effectif de grains de pollen viables déposés par stigmate et le nombre d’ovules fécondés, et, en termes de gestion de la pollinisation entomophile, le nombre de visites nécessaires pour obtenir un dépôt adéquat en fonction de la densité et de la diversité spécifiques d’insectes pollinisateurs et de leurs comportements de butinage. Or nous ne connaissons à ce jour ni la durée de la période effective de pollinisation du colza, période durant laquelle le stigmate peut recevoir du pollen et celui-ci peut féconder les ovules, ni la durée de la période d’attractivité de la fleur vis-à-vis des insectes. La période effective de pollinisation dépend de trois processus : la durée de réceptivité du stigmate, la cinétique de croissance des tubes polliniques, et la longévité des ovules (Sanzol & Herrero 2001). La durée de la période d’attractivité dépend de l’effet de l’âge de la fleur sur ses signaux attractifs (Marshall et al. 2010) comme sa morphologie, ses couleurs, ou ses parfums, associés par les insectes par apprentissage à une offre en nectar et/ou en pollen (Knauer & Schiestl 2015, Muth et al. 2015). Ces deux périodes dépendent à la fois de la température et du niveau de pollinisation. L’objectif du stage sera de déterminer la durée de ces deux périodes pour le colza en fonction de la température et de la charge pollinique des stigmates en utilisant un système de suivi du butinage des fleurs par vidéosurveillance numérique et différentes charges en pollen obtenues par pollinisation manuelle.
Le/la stagiaire effectuera les relevés sur le centre d’Avignon sous tunnel et dans une parcelle durant la période de floraison du colza. Les travaux consisteront ensuite à analyser les charges polliniques des stigmates en laboratoire ainsi que les séquences vidéo. L’étudiant(e) pourra aussi participer de façon ponctuelle à une ou deux autres expérimentations pour élargir sa compréhension des problématiques liées aux abeilles et à la pollinisation.

COMPÉTENCES REQUISES ET CONTRAINTES
Autonomie, rigueur et sens de l’organisation. Aptitudes pour le travail de précision (pollinisations manuelles) et de terrain. Pas d’allergie aux piqûres d’abeilles.

PÉRIODE ET ALLOCATION DE STAGE
6 mois avec début possible du 1er février jusqu’au 15 mars 2016 ; allocation au forfait administration, soit 554,40 € par mois

CANDIDATURE
Lettre de motivation + CV incluant les coordonnées téléphoniques de deux référents professionnels (par exemple ancien employeur ou encadrant, maître de stage) à envoyer par courrier électronique à :
Bernard VAISSIERE (Chargé de Recherche) – tél : 04.32.72.26.37 ; mail : [email protected]
Stan CHABERT (doctorant) – mail : [email protected]

REFERENCES
Knauer AC & Schiestl FP (2015) Bees use honest floral signals as indicators of reward when visiting flowers. Ecology Letters, 18(2):135-143
Marshall DL, Avritt JJ, Maliakal-Witt S, Medeiros JS & Shaner MGM (2010) The impact of plant and flower age on mating patterns. Annals of Botany, 105(1):7-22
Muth F, Papaj DR & Leonard AS (2015) Colour learning when foraging for nectar and pollen: bees learn two colours at once. Biology Letters, 11:20150628
Sanzol J & Herrero M (2001) The “effective pollination period” in fruit trees. Scientia Horticulturæ, 90(1-2):1-17

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].