CONTEXTE
L’UMS Patrinat (OFB-CNRS-MNHN) et AgroParisTech proposent un stage de master 2 de 6 mois dans le domaine de la statistique et de l’informatique appliquée à la biodiversité.
Le stagiaire sera chargé de conduire des travaux de modélisation de niche écologique afin de mieux comprendre les liens entre biodiversité et géodiversité.
La niche fondamentale d’une espèce est définie par l’ensemble des variables abiotiques permettant son existence dans l’environnement. Si cette niche peut être contrainte par les interactions biotiques et les pressions anthropiques, les variables abiotiques (climat, composition du paysage, ressources trophiques) sont le premier filtre conditionnant la présence de l’espèce. Avec des conditions anthropiques (notamment d’utilisation du territoire et de présence anthropique) pouvant évoluer rapidement et dans un contexte de changement climatiques rapides, les variables abiotiques les plus stables restent les caractéristiques des sols et la base géologique. Si les données climatiques et anthropiques sont assez bien connues et homogènes à l’échelle de la métropole, il n’existait pas pour le moment de cartographie fine et homogène des données de géodiversité. La numérisation récente des données de distribution des types géologiques nous permet à présent d’intégrer la géologie et la géomorphologie dans les modèles de niches des espèces et de vérifier l’intensité du lien entre présence des espèces et déterminants géologiques.

OBJECTIFS DU STAGE
Ce stage vise à:
1) Comprendre l’influence des variables de géodiversité sur la composition des communautés végétales
2) Identifier les variables déterminantes pour la présence des espèces de flore
3) Identifier les variables topologiques et géologiques ayant une influence sur l’adaptation des communautés végétales aux changements climatiques.
Plus spécifiquement, le travail de stage portera ainsi d’une part sur la construction de modèles de distribution des espèces, et d’autre part sur un travail d’échantillonnage de terrain.
La modélisation aura pour but de mesurer à une échelle macro (métropole française) les liens entre les variables de géodiversité et la richesse et la composition en espèces des communautés. Ces modèles intégreront donc les variables environnementales nécessaires à la compréhension de la distribution des espèces (occupation du sol, variables climatiques, variables géologiques et certaines variables de pression anthropiques). L’étudiant.e sera donc amené à approfondir ses connaissances et sa pratique en écologie quantitative (code R, statistiques, modélisation).
En addition, selon les centres d’intérêt et les compétences du.de la stagiaire, il serait souhaitable de compléter ce sujet avec un travail basé sur des données de terrain collectées localement en région Grand-Est. Ce travail portera sur la compréhension des effets de la topologie et de la base géologique sur la thermophilisation des communautés. La question sous-jacente porte sur l’identification de faciès topologiques et géologiques susceptibles d’atténuer les effets des changements climatiques sur les communautés végétales.

QUALIFICATIONS REQUISES
Pour ce travail, la.le stagiaire devra planifier son travail de terrain et prendre en charge l’organisation des différentes tâches, développant ainsi ses compétences de gestion de projet.
Le-la candidat.e recherché.e doit avoir de très bonnes capacités d’analyse et de codage sous R. Il-elle dispose de très bonnes connaissances en traitement informatique et en statistiques sur les données spatialisées. De bonnes connaissances générales sur la biodiversité sont également nécessaires (connaissances naturalistes fortement appréciées).
Idéalement, le.la candidat.e possèdera de solides connaissances en botanique (identification sur le terrain) et en pédologie.
Le travail de terrain nécessite le permis B.

PARTENAIRES :
UMS Patrinat (https://www.patrinat.fr/fr)
Équipe données, Équipe Évaluation & suivi, Équipe Écosystèmes et réseaux,
AgroParisTech – UMR Silva (https://www6.nancy.inrae.fr/silva/)
Données géodiversité: BRGM, Isthme
Données climatiques : DIGITALIS, AgroParisTech UMR SILVA (https://silvae.agroparistech.fr/home/)

CONDITIONS ADMINISTRATIVES REQUISES
Être étudiant en master 2
MODALITÉS DE RECRUTEMENT
Type de contrat : Stage
Durée : 6 mois
Rémunération : selon réglementation en vigueur
Date de prise de fonction : selon période de stage de l’école ou université d’attache.
Lieu : Le-la candidat-e sera basé-e à AgroParisTech à Nancy, mais des séjours à Paris sont envisagés afin de rencontrer les équipes.
Le français et l’anglais seront employés pendant le stage. Un accès à un serveur de calcul est prévu pour les analyses. Un travail de terrain est envisagé sous réserve des compétences et aspirations du.de la stagiaire et l’avancement des objectifs fixés.
Le travail sera exécuté en collaboration entre les deux équipes: l’UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN http://www.patrinat.fr/fr, Isabelle Witté), et AgroParisTech Nancy – Centre Nancy (Josep M Serra-Diaz).

PROCÉDURE DE RECRUTEMENT
Merci de télécharger un dossier zippé à votre nom [DUBOIS_CAMILLE.ZIP] sur la plateforme suivante avant le 19/11/2021 :
https://seafile.agroparistech.fr/u/d/fe2ab675a16748ef8f82/
Ce dossier devra contenir :
– Un CV (2 pages maximum) avec les contacts de deux référents
– Une lettre de motivation (1 page maximum)
Les candidat.e.s sélectionné.e.s seront invité.e.s à passer un entretien en ligne avec l’équipe d’encadrement avant la fin novembre.
Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à contacter l’équipe encadrante :
Isabelle Witté ([email protected])
Josep M Serra-Diaz ([email protected])

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement. Un email de contact est disponible: [email protected]

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].