About the research project of the Master Thesis
Despite the central role of soil microorganisms in the delivery of essential ecosystem services to society, such as soil fertility, climate regulation and water purification, they have been often overlooked in the scientific literature because the technical difficulties to assess their contributions. Moreover, the ethnopedology literature has systematically neglected the potential local soil knowledge about the soil processes and functions regulated by microorganisms.

In order to fill this knowledge gap, in the MICROSERV project (Microorganismes du sol et Services Ecosystémiques dans les écosystèmes peu Anthropisés), we aim to assess the social perceptions about the ecosystem services provided by soil microorganisms and the local soil knowledge regarding the ecological processes underpinning the provision of the aforementioned ecosystem services.

About the student and the competences she/he will acquire
At the completion of the Master Thesis, the candidate will master the ecosystem service framework and will acquire a direct and practical experience working with this framework in real case studies in French rural areas. This Master Thesis will include a field research component in at least one of the case studies of the MICROSERV project. Through the development of this research, the candidate will acquire experience in conducting interviews and social surveys, as well as, will be able to apply different techniques of stakeholder analysis. As this Master Thesis requires direct contact with different stakeholders, such as farmers, foresters and nature conservation managers, it is mandatory that the candidate would be perfectly fluent in French and can also communicate in English.

Those who are interested, please send a cover letter and an updated CV to: Sandra Lavorel ([email protected]) and Berta Martin-Lopez ([email protected]).

The final deadline for receiving the applications is the December 31st, 2015.

Version Française

Malgré leur rôle central dans la fourniture de services écosystémiques essentiels à la société, tels que la fertilité des sols, la régulation du climat et la purification de l’eau, les microorganismes du sol ont souvent été négligés dans la littérature scientifique, du fait des difficultés techniques pour évaluer leurs contributions. En outre, la littérature en ethno-pédologie a systématiquement négligé l’éventuelle connaissance locale des sols sur les processus du sol et des fonctions régulées par les microorganismes.
Afin de combler cette lacune, le projet MICROSERV (MICROorganismes du sol et des SERVices ecosystémiques dans les écosystèmes peu anthropisés) vise à évaluer les perceptions sociales des services écosystémiques fournis par les microorganismes du sol et la connaissance locale des sols sur les processus écologiques qui sous-tend la fourniture des services écosystémiques susmentionnés.

L’objectif de ce stage de Master 2 Recherche est de développer les connaissances sur la perception des services écosystémiques fournis par les microorganismes du sol au travers d’une analyse des modèles mentaux des gestionnaires des écosystèmes (agriculteur, forestiers) et des décideurs locaux et régionaux.

Le stage inclura un volet de recherche sur le terrain dans au moins un des sites suivi durant le projet MICROSERV. Par ce travail, le candidat(e) developpera, ou confirmera, son expérience dans la conduite d’entretien et des enquêtes sociales, et sera en mesure d’appliquer différentes techniques d’analyse des parties prenantes. Ce stage nécessitant un contact direct avec les différents intervenants, tels que les agriculteurs, les forestiers et les gestionnaires de conservation de la nature, le/la candidat(e) doit maitriser parfaitement le français et doit savoir également communiquer en anglais ou en espagnol. À la fin du Master, le/la candidat(e) maîtrisera le domaine des services écosystémiques et acquerra une expérience pratique de travail sur des cas réels dans les zones rurales françaises.
Date de début du stage : janvier à mars 2015. Durée du stage : 6 mois.
Les candidats enverront une lettre de motivation et un CV à jour à Sandra Lavorel ([email protected]) et Berta Martin-López ([email protected]). La date limite pour recevoir les demandes est le 31/12/2015.

Bibliographie
Biggs, D. et al. The implementation crisis in conservation planning: could “mental models” help?
Conservation Letters 4, 169A183, doi:10.1111/j.1755A263X.2011.00170.x (2011).
Lamarque, P. et al. Stakeholders understanding of soil fertility and biodiversity and representations of grassland ecosystem services. Regional+Environmental+Change 11, 794A804 (2011).
Peralta, A., Stuart, D., Kent, A. D. & Lenno, J. T. A social–ecological framework for “micromanaging” microbial services. Frontiers in Ecology and the Environment 12, 524A531, doi:10.1890/130308 (2014).

Le contenu de cette offre est la responsabilité de ses auteurs. Pour toute question relative à cette offre en particulier (date, lieu, mode de candidature, etc.), merci de les contacter directement.

Pout toute autre question, vous pouvez contacter [email protected].